Accueil ACTU INTERNATIONALE À Melilla, deux migrants découverts dans des matelas sur le toit d’une voiture
À Melilla, deux migrants découverts dans des matelas sur le toit d’une voiture

À Melilla, deux migrants découverts dans des matelas sur le toit d’une voiture

0

Les garde-frontières espagnols ont découvert dimanche, à Melilla, deux migrants cachés à l’intérieur de matelas qui avaient été hissés sur le toit d’une voiture. C’est la première fois qu’une telle méthode est utilisée pour tenter de faire passer des migrants en Europe. 

La vidéo postée le 30 décembre sur Youtube est devenue virale. Deux migrants cachés dans des matelas posés sur le toit d’une voiture ont été découverts par les garde-frontières espagnols à Melilla, enclave ibérique en territoire marocain.  

Selon l’agence de presse espagnole Efe, la scène a été tournée dimanche 30 décembre au poste-frontière de Farhana, le deuxième plus important de Melilla.  

On y voit des membres de la « Guardia Civil » ouvrir deux matelas posés sur le toit d’une fourgonnette à l’aide d’un couteau. Deux personnes enfermées à l’intérieur en sont extraites. Le conducteur du véhicule, qui avait vu les autorités se diriger vers lui au poste-frontière, est sorti de la voiture et a réussi à prendre la fuite, selon Efe. 

Jon Inarritu, un sénateur espagnol du Pays basque, a exprimé son désarroi sur son compte Twitter. « Tant qu’il n’existera aucun moyen sûr de demander l’asile, des situations comme celle-ci continueront de se produire en Europe », a-t-il déclaré.

C’est la première fois que des trafiquants tentent de faire passer des migrants de cette manière. La méthode est très risquée en raison des risques d’étouffement. 

L’Espagne, nouvelle porte d’entrée de l’Europe

Les forces de l’ordre inspectent quasiment tous les véhicules qui entrent à Melilla depuis que l’enclave est devenue, avec Ceuta, une route prisée des passeurs pour faire passer les migrants en Europe. 

Les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla sont difficilement pénétrables : elles sont entourées de clôtures d’acier et de barbelés ainsi que d’un « mur » invisible de surveillance technologique. Des centaines de migrants africains tentent presque quotidiennement de les franchir en prenant des risques inconsidérés. 

L’Espagne est devenue depuis cet été la première porte d’entrée des migrants en Europe, devant la Grèce et l’Italie. Plus de 56 000 migrants sont arrivés dans ce pays par la mer depuis le 1er janvier.

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *