Accueil ACTUALITES Affaire imam ethno de Kindia: Cellou Dalein Diallo accentue la pression sur Alpha Condé
Affaire imam ethno de Kindia: Cellou Dalein Diallo accentue la pression sur Alpha Condé

Affaire imam ethno de Kindia: Cellou Dalein Diallo accentue la pression sur Alpha Condé

0

A l’Ufdg, l’assemblée générale hebdomadaire de ce samedi 18 août 2018 a été consacrée à l’actualité sociopolitique qui prévaut dans le pays en particulier aux propos de l’imam prêcheur de haine.

Cellou Dalein Diallo a trouvé opportun de rappeler quelques vérités constitutionnelles à Alpha Condé qui n’a pas encore condamné l’imam de Kindia pour ses propos ethnos tenus ni fait prendre des dispositions disciplinaires à Aly Jamal BangouraSecrétariat général des affaires religieuses. Un « ministre du régime Alpha Condé » considéré jusqu’à preuve du contraire comme un arabisant évoluant droit dans les canevas de la Sunna du prophète Mahomet (PBSL) et donc loin du club des ethnos et des prêcheurs de haine.

Diallo s’est appuyé sur la Constitution pour rappeler au chef de l’Etat que lors des élections de 2010, aucun démocrate ou républicain guinéen n’a trouvé utile de s’opposer à ce que lui, leader du Rpg né de père et de mère burkinabé et malienne, se porte candidat à la présidentielle.

Les journalistes et les autres témoins du jour ont noté en lettres grasses cette affirmation venant de l’opposant:« On aurait dû vous dire d’aller vous présenter au Burkina, parce que vos ancêtres et vos parents viennent de là-bas, mais on ne l’a pas fait parce que vous êtes un guinéen, né en Guinée, et vous avez la nationalité guinéenne ».

Déclaration de bon augure. Tellement elle sied aux principes et valeurs de notre époque. Dalein Diallo joue son rôle. Il remplit son devoir lui, actuel chef de file de l’opposition, qui avait été traité de somalien par Alassane Condé à l’époque ministre d’Alpha Condé en charge de l’Administration du territoire et de la décentralisation.

Cellou Dalein Diallo va plus loin démontrer que les propos ethnos de l’imam rebelle de Kindia sont indignes de son rang, irresponsables, immorales et inacceptables dans une société qui respecte les valeurs humaines.

Diallo rappelle qu’aux Etats-Unis, Barack Obama né de père Kenyen a été élu et réélu président sans qu’aucun américain n’en fasse cas. En France aussi Nicolas Sarkozy de parents hongrois a été porté à l’Elysée. Et Manuel Valls d’origine espagnole, né à Barcelone, est devenu Premier ministre de France tel que le veut le droit.

Diallo invite donc le chef de l’Etat qu’est Alpha Condé à prendre ses responsabilités de défenseur de la Constitution non sans insister en ces termes : «il faut que le pays  se débarrasse » de ce genre de « mesquineries » afin que chaque citoyen guinéen puisse « vivre dans un pays moderne où chacun exercera pleinement tous ses droits ». N’en déplaise à l’imam ethnocentriste, foncièrement divisionniste et à tous les autres alliés de Satan ou aruspices de la haine de l’autre.

(Le Populaire du 20 août 2018)

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *