+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Il s’agit de la compétitivité des secteurs productifs, notamment le transport, l’énergie et l’agriculture.

La Banque africaine de développement (BAD) et le Cameroun ont signé un accord de prêt de 80,4 millions d’euros, au titre de la troisième phase du «Programme d’appui à la compétitivité et la croissance économique» (PACCE III). Cet accord vise à poursuivre les objectifs d’équilibre extérieur et budgétaire du Cameroun, selon un communiqué de la BAD. Ces objectifs seront réalisés à travers la rationalisation du cadre de gestion des finances publiques et le renforcement de la gouvernance et de la compétitivité des secteurs productifs, notamment le transport, l’énergie et l’agriculture.

«Le PACCE III, libellé en euros, contribue, comme ses tranches I et II, à la reconstitution des réserves de change en zone CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale, ndlr) et au soutien de la parité du Franc CFA», a indiqué la BAD dans un communiqué. A travers ce Programme, le Cameroun s’engage à mettre en œuvre les réformes structurelles pour consolider le cadre macro-budgétaire, stimuler la production et les échanges nationaux et régionaux, ainsi que les investissements privés nécessaires à la création d’emplois, notamment pour les jeunes.

Les accords antérieurs relatifs aux phases I et II du PACCE ont été signés, en décembre 2017 et décembre 2018, pour des montants de 180 millions d’euros et 150 millions d’euros, respectivement. Le montant cumulé des appuis budgétaires programmatiques pluriannuels (2017, 2018 et 2019) de la BAD envers le Cameroun a atteint 410,4 millions d’euros, a-t-on rappelé.

dpa