+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Lancement officiel ce vendredi 15 Novembre à Coyah de la campagne de vaccination contre les flambées de rougeole en guinée. La cérémonie de lancement a été présidée par le chef de Cabinet du Ministère de la Santé .

La cérémonie de lancement a eu pour cadre, la maison des jeunes de Coyah. Elle a enregistré la présence du directeur de l’agence Nationale de Sécurité Sanitaire Dr Sakoba Keita, du Coordinateur du Programme Élargi de Vaccination Dr Moustapha Dabo, de dr Sama yombouno coordinatrice adjointe du PEV, du Directeur régional de la Santé de Kindia Dr Fakrou Dansoko , du DPS de Coyah, des autorités locales et préfectorales de Coyah et des représentants des Partenaires Techniques et Financiers OMS et expertise France.
Outre les personnalités pré -citées, les populations composées d’hommes, de femmes, de jeunes et d’adultes ont massivement pris part à l’événement.

L’occasion a été saisie par les différents intervenants pour attirer l’attention du public des nouvelles stratégies envisagées par le Ministère de la Santé et ses partenaires pour anéantir les flambées de rougeole enregistrées ces dernières années dans le pays. Ils ont exprimé leurs inquiétudes face au phénomène qui à ce jour constitue un véritable problème de santé publique ce malgré les multiples efforts fournis.
A en croire les statistiques a indiqué le Directeur de l’agence Nationale de Sécurité Sanitaire Dr Sakoba Keita, seulement 48% des enfants de 0 à 5 ans ont été correctement vaccinés ces trois dernières années et que les 52% n’ont pas été vaccinés, une réalité qui selon lui est à la base de la persistance des flambées de rougeoles dans les préfectures du pays.Pour inverser cette tendance, le patron de l’ANSS a dévoilé le nouveau plan de riposte axé sur le dénombrement dans les ménages de tous les enfants âgés de 0 à 5 ans en vue de leur vaccination et leur informatisation pour un suivi régulier.
Sur ce, il a invité les parents d’enfants , tuteurs et les responsables à tous les niveaux à s’impliquer et à se mobiliser pour faire vacciner tous les enfants ciblés par la campagne.

Dans le but de réussir la mission, 2750 équipes sont déployées pour les besoins de recensement des enfants qui se feront pendant 6 jours, et les autres 6 jours seront mis à profit pour assurer les services de vaccination .

Le chef de cabinet du Ministére de la Santé a mentionné que cette innovation s’inscrit dans le cadre de la volonté de son département à protéger et à immuniser les enfants contre les maladies évitables par la vaccination. El hadj yagouba Barry a mis un accent particulier sur l’ampleur de la rougeole je cite:《 Au cours de ces dernières années, 5781 cas de rougeole ont été enregistrés parmi lesquels 57 décés.Aucune préfecture n’a été épargnée.》. Il a poursuivi en précisant que la rougeole figure parmi les motifs de consultation, d’hospitalisation et de décés chez les enfants à bas âge entre 1 et 4 ans,et qu’elle entraine souvent des complications oculaires, pulmonaires et qu’en plus des méfaits sanitaires évoqués,elle constitue un facteur de dépenses et d’apprauvissement de la famille.
Au regard de toutes ces problématiques socio sanitaire et économique,le représentant du Ministère de la Santé a exhorté les autorités régionales, préfectorales, leaders religieux, élus locaux des trois préfectures de Forécariah,Dubréka et Coyah à mettre les bouchées doubles pour soutenir la présente campagne .Aux populations, parents et tuteurs d’enfants, invite a été faite pour qu’ils amènent les enfants aux différents sites de vaccination que sont les centres de santé, postes de santé et autres sites identifiés pour les vacciner gratuitement.
A noter que 16 préfectures dont les 3 communes de Conakry ( (matam ,Matoto et Ratoma) sont concernées par cette campagne dont le lancement officiel a été lancé pour les préfectures de Coyah, Dubreka et Forécariah. La deuxième étape de la campagne aura lieu dans les préfectures de Fria, Mamou et Labé.

Hadja Fanta sow PF Communication Ministère de la Santé