Accueil ACTUALITES Cellou Dalein Diallo : ‘’les propos de l’ambassadeur russe ne sont que le reflet de son avis personnel’’
Cellou Dalein Diallo : ‘’les propos de l’ambassadeur russe ne sont que le reflet de son avis personnel’’

Cellou Dalein Diallo : ‘’les propos de l’ambassadeur russe ne sont que le reflet de son avis personnel’’

0

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DE L’OPPOSITION RÉPUBLICAINE :

Réunis ce jeudi 10 janvier 2019 au QG de l’UFDG de Hamdallaye-CBG, les opposants au régime Condé ont au cours de leur réunion, évoqué trois points: la mise en place de la nouvelle CENI, la fin de mandat de l’Assemblée nationale et le discours de l’ambassadeur russe, Bregadze.

Concernant la mise en place de la CENI, le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, a dès l’entame de ses propos dira ceci: « M. le ministre de l’administration du territoire avait adressé un courrier au chef de file de l’opposition lui demandant de transmettre une liste de 7 commissaires devant représenter l’opposition dans la nouvelle CENI ».

Il continue en ces termes: « à la réception de cette lettre, nous avons adressé un courrier à la CENI pour demander les partis qui satisfont aux critères de désignation des commissaires à la CENI, elle a répondu en nous donnant la liste des partis ayant participé aux élections nationales (présidentielle et législatives) et les partis ayant 2 députés à l’Assemblée, il s’est donc avéré que c’est l’UFDG, le PEDN et l’UFR qui pouvaient désigner les commissaires ».

Il y a eu ensuite des discussions entre les partis sur le quota que pouvait avoir chaque parti, il n y avait pas eu consensus autour du quota. Le chef de file de l’opposition a rappelé que le nombre de commissaires devait se faire au prorata des résultats obtenus lors des élections nationales, « on a estimé que l’UFDG qui a 5,53 et qui pouvait prétendre à 6 commissaires, pouvait renoncer à ses 0,53, l’UFR qui a 1,14 pouvait lui aussi renoncer à ses 0,14 pour permettre au PEDN d’avoir un commissaire, ce qui permettrait d’avoir le quota de 3 partis ».

Le chef de file de l’opposition a fourni sa liste de 5 commissaires et celle du PEDN (1commissaire), l’UFR qui avait décidé de fournir sa liste à qui de droit, a fourni une liste de 2 commissaires au lieu de 1 commissaire comme prévu. Suite à quoi, le ministre de l’administration du territoire, jugeant que l’opposition ne s’entend pas, a dans un courrier, dit qu’il allait former une CENI partielle. Le président de l’UFDG proteste en ces termes, « la loi a précisé les modalités de répartition des 7, il est en charge des partis politiques, il a en sa possession les résultats et la loi, c’est très facile d’appliquer ».

Quant à la fin de mandat de l’Assemblée nationale, il dira que les membres de l’opposition républicaine consulteront leur bases pour savoir quelle attitude adopter face à cette situation qui présage aussi le retard de l’organisation des législatives.
Par rapport à la déclaration de l’ambassadeur russe, il dira, « nous déplorons de la part de ce diplomate, une prise de position partisane, une ingérence indécente dans les affaires intérieures de la Guinée, nous n’avons pas aimé parce qu’il s’est porté défenseur du troisième mandat et des positions d’Alpha Condé ».

Le chef de file de l’opposition guinéenne, estime que les propos de l’ambassadeur russe ne sont que le reflet de son avis personnel, « nous pensons qu’il ne tient pas cette position du gouvernement russe qui a toujours observé le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures. Nous sommes aussi convaincus qu’il ne tient pas cette position des autres ambassadeurs, nous leur demandons de prendre position parce que l’ambassadeur russe a parlé en leur nom, nous allons saisir le gouvernement russe pour faire état de cette position contraire aux traditions russes dans ses relations avec les pays africains et la Guinée en particulier ».

Maka N’denda

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *