+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page
Bientôt en Guinée, personne n’arrivera à pointer le nez hors de la vase, car l’eau est entrain d’en déborder.
La  crise politique que nous traversons aujourd’hui est née des cendres du glissement du calendrier électoral des dernières législatives de 2013.
DANS UNE VRAIE DÉMOCRATIE, LE PEUPLE ÉCOUTE LE POUVOIR, ET LE POUVOIR AGIT POUR LE PEUPLE.
Malheureusement en Guinée à date, c’est plutôt le pouvoir qui écoute le peuple agir.
Dans une démocratie, lorsque le pouvoir faillit alors qu’il est sensé donner le premier exemple, le peuple emboîte le pas sans état d’âme.
L’envie de changer la constitution pour s’accrocher au pouvoir n’a fait que raviver les crises politiques déjà existantes.
Nous sommes arrivés à la gare. Chacun doit savoir qu’il a un strict devoir de rendre compte de sa part de responsabilité dans les crises que nous traversons depuis 2013.
Une bonne gestion politique engendre en amont un climat paisible pour celui qui le détient. Comme le Président de la République l’avait lui-même dit il y a quelques piges :  » L’argent n’aime pas le bruit « . Les différentes désobéissances civiles ont amputé combien de millions dollars à notre jeune économie ?
Pourquoi alors, le pouvoir de Conakry prend le grand risque d’être lui-même la cause des crises qui sévissent ?
Demain les tenants du pouvoir ne seront-ils pas les victimes de ces conséquences ?
LE PR. ALPHA CONDÉ  PEUT JUGULER  LA CRISE.
Tel le dit un adage local : « 
le vieillard qui enflamme ses propres barbes sait comment les éteindre « .
Les autres crises politiques et syndicales pouvaient trouver solutions à table si elles n’étaient pas ravivées par les velléités de 3e mandat .
Aujourd’hui, le rapport de force tourne à l’avantage des forces vives qui pour faire plier le pouvoir, outre des morts, va jusqu’à s’attaquer aux symboles de l’Etat.
Le vrai problème n’est pas seulement le Président Alpha Condé mais plutôt les ténors de son pouvoir qui rôdent autour de lui, le rassurant qu’il peut forcer le destin de s’éterniser au pouvoir. Ils lui promettent de faire plier le peuple à son dessein avec l’argument qu’ils déjeûnent avec le Prophète  Mahommet « PSL » et dînent avec Jésus « le fils de Marie ».
S’ils isolent le Pr. Alpha Condé, il crachera le morceau dare-dare.
Pour preuve :
-Si le gouvernement, les différents Chefs d’Etat Major des Armées … démissionnent, le Président Alpha Condé n’aura qu’à évacuer son bureau à la veille de l’échéance électorale de 2020.
Mais tant que ces entités lui manifestent leur loyauté, il jouera plus que sa partition, mettant ainsi le peuple de Guinée au bord d’une crise qui osons le dire, serait du jamais vu, au moment où la Côte d’Ivoire ne rassure pas, le Mali devenu le nid des terroristes et le Sénégal qui n’aime pas un voisin en difficulté.
Où faudra-t-il se réfugier ?
Ousmane Traoré
Homme de Lettres.