+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Conakry, 24 mars 2020– Le Premier ministre, Chef du gouvernement, Dr Ibrahima Kassory FOFANA a présidé la réunion de crise sur la gestion de la pandémie de Covid-19 en Guinée ce mardi 24 mars 2020.

Etaient présents autour de la table, les différents Départements et services de santé (dont l’ANSS) mobilisés dans la riposte contre le Coronavirus, ainsi que les membres du cabinet du Premier ministre.

La réunion a démarré par un rappel de l’état des lieux de la situation sur le terrain. A ce jour, 4 cas avérés – dont 3 sont encore en traitement – ont été enregistrés en Guinée.
Afin d’atténuer voire empêcher la propagation de la maladie à l’ensemble du pays, des mesures de contrôles des frontières terrestres, des ports et l’aéroport ont été prises depuis plusieurs semaines.

Sur le plan préventif, les consignes portant sur le lavage des mains ont été entendues dans les services publics et dans bons nombre de structures privées.

Néanmoins des réajustements sont nécessaires notamment, en matière de prise en charge des malades. Celle-ci s’effectue actuellement au centre de traitement des Epidémies de Nongo.

Toutefois, la structure ne dispose pas de suffisamment de places pour faire face à d’éventuels cas de contagions communautaires. Proposition a donc été faite par le directeur de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de :

– ré activer le centre de traitement de Coyah qui dispose d’une capacité de 100 lits ;

-réquisitionner tous les centres d’isolement disponibles dans toutes les préfectures. ;

-recruter près de 600 agents supplémentaires pour renforcer les équipes déjà mobilisées sur le terrain ;

Des mesures additionnelles sont à l’étude. Il s’agit :

– d’interdire toutes les prières collectives pour une période de deux semaines ;

– congédier les élèves ;

– d’interdire toutes les fêtes religieuses ;

– d’interdire tous les rassemblements y compris dans les gargotes ;

– sur les marchés, les commerçant doivent disposer de kits de lavages de mains et respecter des distances de sécurités ;

-pour ceux qui ne se soumettront pas à ces règles, envisager des amendes.

Conscient de la gravité de la situation ; le Premier ministre a indiqué qu’il fallait s’inspirer de ce qui se faisait de bien dans les autres pays avant d’évoquer l’annonce de nouvelles mesures fortes dans les prochains jours.