Accueil ACTUALITES Crise à la cour constitutionnelle : La RADDHO s’en mêle
Crise à la cour constitutionnelle : La RADDHO s’en mêle

Crise à la cour constitutionnelle : La RADDHO s’en mêle

0

Crise à la cour constitutionnelle: la section guinéenne de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO), se mêle à la danse.

‘‘L’impact de la perte des valeurs sur la stabilité des institutions républicaines’’, c’est le thème abordé au cours de cette conférence de presse. Selon Moussa Soumoura, Coordinateur général de cette organisation, la crise au sein de la Cour constitutionnelle a une portée historique et des enjeux politiques. Il pointe du doigt la cupidité des opportunistes au détriment de la morale. Moussa Soumoura plaide par ailleurs pour un rétablissement des paramètres sociaux.

Le président de la Commission de la bonne gouvernance, Moussa Kanté a déploré la violation des droits de l’homme dans le pays. Au nombre desquelles, Moussa Kanté a cité, l’emprisonnement arbitraire et les conditions de détention des prisonniers. Il a également évoqué le massacre du 28 septembre sans plus de détails sur ce dossier. Moussa kanté précise que la défense des droits de l’homme n’encourage pas l’impunité.

‘‘La perte des valeurs sur les institutions républicaines se traduise par la corruption’’ soutient pour sa part Alpha Mamadou Diallo, conseiller juridique de la RADHO. Il prévient que la stagnation est pire que la mort. Selon ce conseiller juridique, les crises politiques à répétition déroutent le débat sur les questions sociales et économiques qui prévaut dans le pays. Alpha Mamadou Diallo soutient que l’Etat-principal garant de la stabilité du pays, pourrait être poursuivi à défaut dans le pays au moins au près des institutions comme la CEDAO.

Depuis 2015, la Rencontre Africaine pour la défense des droits de l’homme est restée bouche-bé sur les différentes crises qui ont remis en cause le respect des droits de l’homme en Guinée. Le Coordinateur général de cette organisation explique ce silence par les réformes de fond et de forme opérées au sein de cette organisation panafricaine.

Thierno Mouctar Bah pour GS

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *