+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

DES GRANDES RÉALISATIONS MINISTÉRIELLES DE MR CELLOU DALEIN DIALLO

Les résultats obtenus se passent de commentaires : L’histoire retiendra, par exemple, qu’en tant que ministre des TP, il a réussi l’exploit d’éliminer, en cinq ans, tous les bacs sur le réseau routier interurbain en construisant, en lieu et place, des ponts modernes qui resteront longtemps, sinon à jamais, les plus grands ouvrages de franchissement du pays. Ce sont : le pont sur le Diani en Guinée Forestière, inauguré en 1999, le pont sur le Niger à Yirikiri, ouvert au trafic en 2000 ; le pont sur le Niger à Djélibakoro, le pont sur le Tinkisso à Siguiri et le pont sur la Fatala à Boffa, inaugurés, tous les trois, en 2004. Durant cette même période, il assurera avec une compétence reconnue la maîtrise d’ouvrage d’une quinzaine de projets de construction ou de réhabilitation de routes, grâce à des financements obtenus auprès des bailleurs de fonds internationaux.

On peut citer, au titre des projets entièrement exécutés ou en cours d’exécution : la route Sérédou- N’Nzérékoré-Lola , la route Kouroussa-Kankan , la route internationale Kankan-Siguiri Kourémalé ; la réhabilitation du tronçon Km 36- Boffa , le renforcement de la route et la mise au gabarit des ponts entre Coyah et Farmoreah , la construction des routes à 2X2 voies Tombo-Gbessia, Enco5-Sonfonia et Matoto-Dabompa. Au cours de cette même période, les études de plusieurs autres projets routiers ont été réalisées.
C’est notamment le cas des projets d’aménagement et de bitumage des routes : Labé-Sériba-Tamba (dont les travaux démarreront incessamment), Kissidougou-Guéckédou-Sérédou, Boké-Quebo, Labé-Mali-Kédougou, Labe-Tougué-Dinguiraye-Siguiri. Le financement des études des projets de routes inter-Etats Kankan-Mandiana-Odienné et Lola-Danane avait été obtenu en 2002 auprès de la BAD. Mais la crise ivoirienne n’a pas permis de réaliser ces études. Pour financer les études (économiques et techniques), la réalisation des travaux et la supervision de tous ces projets, il a fallu mobiliser, au total, plus de trois cent (300) millions de dollars, auprès des bailleurs de fonds bi et multilatéraux.

Nul ne conteste que le professionnalisme, la rigueur et la crédibilité de Cellou Dalein Diallo ont pesé pour beaucoup dans la mobilisation diligente de ces ressources et l’exécution, dans le respect des coûts et des délais, de ces différents projets de développement.

Incontestablement les performances de Cellou Dalein DIALLO au Ministère des Travaux Publics compteront pour beaucoup dans le bilan de la deuxième République.
Au Ministère des Transports il actualisera le schéma directeur du Port Autonome de Conakry (PAC) qui mettra en évidence la nécessite de mettre en œuvre un troisième projet portuaire. Celui-ci sera formulé et, grâce à une bonne promotion du projet mené par Cellou auprès de l’AFD, la KFW et la BEI, son financement, pour quarante (40) millions d’EUROS, sera bouclé des 2003.

Grâce à ses talents de négociateur, il arracha en 1997 aux partenaires de la Guinée dans GUINOMAR le paiement au Trésor guinéen des dividendes d’une valeur dépassant le montant cumulé de tous les versements antérieurs à ce titre. Il laissera sa marque au niveau de tous les autres départements ministériels où il est passé aussi bien par l’identification et l’exécution d’utiles projets de développement que par la formulation et la mise en œuvre de pertinentes politiques et stratégies sectorielles.

Confions lui la gestion de notre pays.

Agir Pour bâtir UFDG avec Boungui Diallo Diallo — avec Mamadou Biro Barry et Alpha Boubacar Bah.