+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page
Les Etats-Unis n’approuvent pas le tripatouillage des Constitutions en Afrique en vue de se maintenir au pouvoir. Ils l’ont fait savoir à nouveau, par la voix de leur Secrétaire d’Etat adjoint aux Affaires africaines, Tibor Nagy, en marge du 18e Forum sur l’AGOA, qui s’est tenu à Abidjan les 5 et 6 août 2019.
Le « Monsieur Afrique » de Donald Trump s’est, en effet, prononcé sur la question dans une interview diffusée sur Radio France Internationale( Rfi), le jeudi 8 août 2019. Interrogé spécifiquement sur la situation politique en Guinée, Tibor Nagy a déclaré sans ambages que son pays est contre toute manoeuvre visant à retoucher la Constitution pour s’accrocher au pouvoir. « D’abord, les Etats-Unis reconnaissent la souveraineté de chaque Etat et les Etats peuvent changer de Constitution à leur guise. Mais nous avons un problème s’il apparaît évident que le président en exercice se sert de cela uniquement pour se maintenir au pouvoir », a soutenu le diplomate américain.
Puis, il a ajouté que son pays ne verrait pas d’inconvénient à ce qu’il soit procédé àune révision constitutionnelle dans n’importe quel pays, si celle-ci obéit à des principes démocratiques que sont la recherche du consensus et l’adoption par voie référendaire, c’est-à-dire une consultation populaire.
Karine Koré pour lebanco.net