+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Dans le cadre de l’assainissement et de la réglémentation du secteur pharmaceutique en guinée, le Ministère de la santé, a initié plusieurs actions au nombre desquelles figure en bonne place la révision de la loi pharmaceutique. Une loi promulguée depuis le 13 Juillet 2018 par le président de la République, professeur Alpha Condé et qui met l’accent sur la règlementation du secteur.
C’est dans l’optique de mettre en application cette loi que le Directeur national adjoint de la Pharmacie et du Médicament a tenu le 23 Août dernier dans les locaux de sa direction, une rencontre avec les hommes de médias pour les informer de l’état d’avancement des travaux dévaluation des sociétés pharmaceutiques grossistes. Docteur Nyankoye Gomou a sur cette lancée, apporté quelques précisions sur la méthodologie de travail utilisée par sa direction sur le terrain, en terme d’ interviews sur la fonctionnalité des sociétés,la revue des documents relatifs au statut juridique de la société, au contrat de travail du pharmacien responsable, à l’arrêté de création et d’exploitation afin de se rassurer de l’authenticité des documents . A cela s’ajoute également la visite des locaux du magasin de stockage des médicaments pour se rassurer des bonnes pratiques de distribution.

Le directeur Adjoint de la direction des pharmacies et de Médicaments Dr Edouard Gomou s’est félicité des résultats obtenus qui, a t-il précisé serviront désormais de base de donnée pour les besoins de sa direction.
A l’en croire, les activités réalisées vont permettre de classer les sociétés grossistes dans un ordre de mérite sur la base de quinze critères d’évaluation. Sur 58 sociétés, 50 ont fait l’objet d’une évaluation soit 86% a t-il mentionné.

Il a rassuré de la validation des résultats par les autorités du Ministère de la Santé et de leur diffusion dans les jours à venir.

Il a enfin réitéré la volonté du Ministère de la sante à travers la DNPM de réduire le taux d’importation des médicaments et favoriser la création des unités industrielles en vue de promouvoir la fabrication locale des médicaments.

Pour terminer,il a encore réaffirmé l’engagement et la détermination du Ministère de la Santé à mettre tout en oeuvre pour assainir et réglémenter le secteur pharmaceutique guinéen.

Hadja Fanta Sow PF Communication Ministère santé