+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Dans un communiqué laconique, le Chef d’État Major des Armées, le Général Namory Traoré, vendredi son âme au diable en racontant des balivernes. Une source proche de la Présidence révèle ce qui suit:

Tenez! L’officier supérieur, aussi irresponsable que menteur et manipulateur, trempe dans la diversion en faisant croire à l’opinion publique que les militaires seront consignés dans les casernes le 14 octobre 2019, alors que depuis 72h déjà, ce sont les Forces Spéciales (créées par notre pro-faussaire national au sein de l’armée guinéenne en prélude aux joutes de 2020 pour la répression), qui opèrent cagoulés pour procéder à des arrestations discrètes.

La dangerosité de ces Forces Spéciales réside dans le fait que les éléments qui la composent ne sont physiquement connus que par Alpha, son ministre de la Défense et son Chef d’État Major Général des Armées. Une tactique de procéder à des crimes horribles sans que leur identité ne soit connue, à l’effet de se protéger contre la Justice Internationale. Les éléments des Forces Spéciales côtoient les autres militaires et la population sans être identifiés. Ils portent des cagoules pour ne pas être identifiés.

Pire, ces Forces Spéciales sont formés pour la guérilla, dotées d’armes dangereuses et de matériels spécifiques pour balayer tout obstacle pendant leurs opérations machiavéliques.

La raison de la fréquence en Guinée des visites des Présidents rwandais, togolais et tchadiens ces deux dernières années était d’apprendre à Alpha Condé les techniques et strategies qu’ils ont utilisées pour se maintenir au pouvoir dans leur pays respectif.

Le Peuple est plus fort que tout ça. L’heure de l’unité d’actions de toutes les composantes de notre Patrie à sonné pour barrer la route à ces mercenaires. Unis, nous vaincrons !

Mandian SIDIBE
Journaliste exilé à Paris