Accueil ACTUALITES Guinée : La préfecture de Mamou coupée des signaux de la RTG depuis près de 04 ans !
Guinée : La préfecture de Mamou coupée des signaux de la RTG depuis près de 04 ans !

Guinée : La préfecture de Mamou coupée des signaux de la RTG depuis près de 04 ans !

0

La préfecture de Mamou, en Moyenne Guinée, est coupée des signaux de la Radio Télévision Guinéenne (RTG) depuis prés de quatre (04) ans, faute d’émetteur et d’alimentation électrique permettant d’écouter la radio ne fonctionnent plus, rapporte le correspondant préfectoral de l’AGP sur place.

Comme Mamou, les coupures de la RTG sont fréquentes dans plusieurs villes du pays, où le manque de carburant dans le groupe électrogène devant alimenter les émetteurs, est mis en cause.

A part le journal dénommé « Guinée Soir » de 19h45, qui est synchroniser chaque soir avec les Radios Rurales et rediffuser le lendemain à 07 heures, les citoyens ignorent ceux qui se passent du côté de la RTG/Koloma ou Boulbinet.

N’ayant aucun choix, ils sont obligés d’écouter les émissions des chaines de radios étrangères ou locales privées de la place pour s’informer.

L’ex-ministre de la Communication, Rachid Ndiaye ne s’était pas empêché de déclarer, lors d’une Session ordinaire du Conseil des ministres, que «ce media étatique est sinistré».

A l’époque, le ministre Ndiaye avait révélé que sur les 29 sites d’émetteurs que la RTG comptait à travers le pays, seuls 06fonctionnaient, 14 étaient en panne et 09 en difficulté, dont 08pour la radio et 01 pour la télévision.

Pour régler ces problèmes, il avait souligné la nécessité de renforcer certains sites de diffusion en augmentant la puissance des émetteurs de Labé, Kankan et N’zérékoré, ainsi que la délocalisation des sites de Mamou-centre, de Dabola- ville, de Beyla-centre, de Kissidougou-centre et de Gueckédou-centre.

La réhabilitation du site de Kakoulima (dans la préfecture de Dubréka) est également nécessaire pour son opérationnalisation, avait ajouté le ministre.

A défaut donc de réparer ces pannes, ce sont des milliers de personnes qui se voient privées d’informations aujourd’hui dans le pays.

Agp

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *