Accueil ACTUALITES Guinée : le centre médical communal de coleah, un exemplaire à Conakry.
Guinée : le centre médical communal de coleah, un exemplaire à Conakry.

Guinée : le centre médical communal de coleah, un exemplaire à Conakry.

0

Docteur Kaba Aboubacar Sidiki Médecin chef adjoint des services des urgences du C M C de coleah situé dans la commune de Matam remercie le professeur président alpha condé pour l’attention qu’il porte sur ce centre de santé. Nous l’avons reçu dans un entretien qu’il a accordé à notre site d’information.
Guineesignal: bonjour docteur Kaba
Kaba : bonjour le journaliste
Guineesignal : parlez-nous de ce centre de santé de coleah
Kaba : c’est un centre communal qui couvre la commune de Matam des quartiers de coleah, de Madina , jusqu’à bonfi. Mais nous recevons des malades venant d’un peu partout, de la camayenne, de dixinnmatoto, voir certaines préfectures, vu la prestation que nous menons dans ce centre. Le centre est composé à la rentrée d’une section de tri quand les malades viennent pour les cadrer les trier les malades et les orienter en fonction de leur pathologie, le cabinet dentaire, urgence, la tuberculose, la nutrition, la maternité, la radio.
Guineesignal : est-ce que tous ces services que vous venez de citer fonctionnent ?
Kaba : en général tous les services fonctionnent, mais surtout les services d’urgence, parce que là c’est des malades très dramatiques que nous recevons à tout moment, des accidentés, des malades avec du paludisme grave, mais si la situation devient compliquée nous les transférons dans un hôpital où le peut être traitée. Au niveau de la maternité, c’est un service qui fonctionne 24h/24h il n’y a pas des difficultés majeures et l’accouchement est gratuit. La tuberculose, une fois que les signes montrent après les examens, on les enregistre au niveau d’un service pris en charge le plus proche du malade et si c’est compliqué a le transfert à Matam où se trouvent les spécialistes de la tuberculose, c’est comme ça nous travaillons ici à ce niveau.
Guineesignal : et le cas du VIH sida ?
Kaba : nous recevons beaucoup des malades du sida, ils viennent faire le texte de dépistage eux-mêmes, nous n’avons jamais forcé un patient de se dépister ils le font volontairement et les malades sont prises en charge sans exception, ce sont nos amis.
Guineesignal : est-ce que votre centre de santé est bien équipé ?
Kaba : le moyen de déplacement l’Etat nous a beaucoup aidé nous remercions le président de la République est son gouvernement depuis l’avènement d’Ebola le centre est équipé, ambulance, des véhicules administratifs, nous pouvons les remercier pour ça car ils s’occupent bien de nous.
Guineesignal : et au niveau du personnel ?
Kaba : le personnel est très motivé, les stagiaires nous les recevons avec certaines conditions pour trois mois, mais nous n’avons pas de primes, ils sont là pour apprendre, ils sont évalués aussi. Les contractuels sont là pour nous aider ils sont bien traités, on leur donne un peu chaque mois parce que ce sont des pères famille où des mères de famille, ils ne sont nombreux, mais on travaille ensemble et le courant passe bien entre nous.

Guineesignal : votre mot de la fin 
Kaba : je vous remercie et je remercie le gouvernement qui ne cesse de nous apporter beaucoup de soutien moral, physique et matériel, nous remercions également les institutions pour leur soutien eux aussi

Par Saidou Diallo pour GS

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *