Accueil ACTUALITES Guinee: les opposants d’Alpha Condé soupçonnent le pouvoir d’avoir enrôlé des donzos dans les rangs des FDS
Guinee: les opposants d’Alpha Condé soupçonnent le pouvoir d’avoir enrôlé des donzos dans les rangs des FDS

Guinee: les opposants d’Alpha Condé soupçonnent le pouvoir d’avoir enrôlé des donzos dans les rangs des FDS

0

RÉUNION DE L’OPPOSITION RÉPUBLICAINE

Les membres de l’opposition républicaine se sont réunis ce mercredi 31 octobre 2018 au QG de l’UFDG de Hamdallaye-CBG.

Dr Faya Millimouno, dans son compte rendu, a condamné l’assassinat du jeune Mamadou Cellou Diallo par les forces de l’ordre hier mardi 30 octobre. Les opposants exigent à nouveau une enquête pour déterminer les auteurs des différentes tueries perpétrées lors des marches pacifiques de l’opposition républicaine. L’opposition républicaine s’inquiète de la montée des tentatives d’assassinat ciblés tant sur les militants que sur les leaders politiques.

Les leaders de l’opposition républicaine soupçonnent le pouvoir d’avoir enrôlé les Donzos dans les rangs des forces de l’ordre, il y a matière à s’inquiéter sur leur disparition soudaine selon le porte-parole du jour.
Ils déplorent également la confiscation des droits et libertés qui se matérialisent par l’interdiction des manifestations, par conséquent, ils déplorent le confinement des leaders de l’opposition républicaine qui est devenu une tradition en république de Guinée.

Ils remercient l’ensemble des guinéens qui se consacrentt à la réussite des mots d’ordre de l’opposition républicaine. Ils appellent à la persévérance, « il faut continuer la lutte pour éviter à la Guinée une dictature pire que les autres dictatures qu’elle a connue » dixit Faya Millimouno.
Faya Millimouno dénonce les arrestations arbitraires dont sont victimes les militants de l’opposition républicaine, il estime que les autorités en place en ont fait un business qui vise à extorquer de l’argent aux pauvres populations.

Les opposants appellent le peuple de Guinée à observer une journée ville morte le mercredi 07 novembre et une marche pacifique le jeudi 08 Novembre 2018 sur le même itinéraire (Tannerie, Kenien, Belle-Vue stade du 28 septembre), les opposants comptent ainsi protester contre le tripatouillage des élections communales. Ils comptent continuer ainsi jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

Le leader du Bloc libéral a précisé que la marche des femmes de l’opposition républicaine aura bel et bien lieu demain jeudi 1er septembre malgré l’interdiction des autorités qui veulent étouffer les libertés publiques.

Ils appellent donc les militants à rester mobilisés pour empêcher Alpha Condé d’instaurer une nouvelle dictature.

Maka N’denda

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *