+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Le Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire accompagné par les cadres de son Département, les cadres du Ministère des Transports et ceux du Port Autonome de Conakry, a effectué une visite ce mercredi 09 octobre 2019 sur les 147 hectares du Port Sec de Kagbelen, commune de Dubreka

Le site des 147 hectares communément appelés PORT SEC, affecté par un Décret du Président Général Lansana Conté depuis 2002 au Port de Conakry pour y réaliser des activités portuaires, fait l’objet aujourd’hui d’une occupation anarchique par la population. Devant ce constat très alarmant, le Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Dr Ibrahima Kourouma dira je cite :
« Nous sommes à Kagbélen, sur le site du Port Sec. Vous savez le Président de la République, le Pr Alpha Condé a une volonté, faire en sorte que le bien public soit bénéfique pour l’ensemble de la population guinéenne. L’une des missions qu’il nous a chargée est de faire en sorte que les zones de l’Etat soient récupérées et sécurisées. Nous sommes sur le site du Port Sec qui malheureusement, comme vous le constatez, a été occupé par des personnes. Il y a des maisons et d’autres chantiers en cours. Nous allons prendre toutes les dispositions pour que le site soit complètement libéré. Je voudrais préciser l’importance du Port Sec. Le port dans un pays est un poumon. Il est extrêmement important. Avant l’arrivée du Président de la République, le Pr Alpha Condé á la tête du pays, au niveau du trafique portuaire, on était à 6 millions tonnes. Aujourd’hui près de 10 millions sept cent milles tonnes. L’objectif du Président est d’aller à 21 milles tonnes. Cela explique qu’au niveau de notre Port il y aura un transport dense et, le Port Sec est un relai. Les pays continentaux qui n’ont accès à la mer, le Burkina et le Mali sont aujourd’hui intéressés par notre Port, ce qui va expliquer la densité des activités portuaires. En conséquence la présence d’une zone de dégagement est nécessaire, c’est à le Port Sec qui comprend quatre zones : la zone industrielle, la zone de stockage, la zone des produits dangereux et la zone des conteneurs. Le port Sec permettra d’éviter que les camions des pays frères qui transportent ces conteneurs se trouvent dans la ville. Le Président de la République, le Pr Alpha Condé est en train d’œuvrer pour réaliser une contournante. Donc nous ferrons en sorte que ce site soit complètement libéré. »

Pour le déguerpissement des occupants du site du Port Sec de Kagbelen, le Ministre « C’est simple, vous savez la libération du site se ferra d’abord par l’identification des limites par des bornes officiellement installées, ensuite ce qui sont installes a l’intérieur du périmètre seront informés par voie d’Huttier de Justice pour leur fournir des documents pour qu’ils sachent qu’ils sont sur un domaine appartenant à l’Etat, et sont appelés à quitter. A la suite, des dispositions seront prises par le Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire actuellement en compagnie avec le Ministère des travaux public et la Direction du Port de Conakry. »

A la question de savoir comment en est-on arrivé a cette niveau d’occupation du site le Ministre dira je cite « Malheureusement nous sommes dans un pays où les gens pensent que l’Etat ne récupéra pas ses domaines qui lui appartiennent. En conséquence ils s’installent. Malheureusement il n’y a eu de suivi au niveau de l’Administration. L’Administration et les collectivités décentralisées sont parfois complices. Une commission mixte composée des cadres du le Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, des cadres du Ministère des Transport et de la Direction du port sera mise en pied pour vérifier la fiabilité les documents des différents occupants du site. Cela ne prendra qu’une semaine. »

Concernant des actions contre des cadres du Département qui seraient impliqués dans les attributions des parcelles à l’intérieur du périmètre du Port Sec, le Ministre dira « Pas seulement des cadres de mon Département, mais tout autre cadre qu’il soit de mon Département, du Transport, de la Direction du port ou de la collectivité qui se rendrait coupable, sera dénoncé publiquement et poursuivi par la justice. »

Madame Kolié Jacqueline, Présidente du Conseil de quartier de Kagbelen rassure le Ministre « Je suis Présidente du conseil depuis 2009 et, les attributions ont commencé en 2006. Des fiches d’installation sont livrées par l’Habitat et les coutumiers font à leur tour l’acte de propriété. Je suis avec ma population, nous allons suivre calmement l’évolution de la situation. Je suis dans l’État et l’État est plus fort que tout le monde. Moi je ne suis impliquée ni de près ni de loin aux différentes attributions à l’intérieur du périmètre des 147 hectares du Port sec. »