+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Aujourd’hui sur le chemin du travail vers 6h00 du matin je me suis posée la question de savoir s’il y’a encore des hommes politiques de conviction prêt à couler à pic, avec leurs principes, dignités, moralité autour du cou en Guinée ?
À bien analyser le passage de Mamadou Sylla, ministre transport guinéen et porte-parole du gouvernement sur la chaîne de télévision française, j’ose dire non et affirmer sans embage que malheureusement le paysage politique guinéen tout comme son ciel ne nous donnent actuellement que des politiciens opportunistes, voire des coquins sans valeur morales et honneurs. Pour eux faire de la politique est synonyme, d’opportunisme,de retournement de situation, bref la politique du ventre, une politique qui consiste à affamer son peuple pour que eux qui sont rassasiés puissent admirer le sommet de leur bedaine.

Et ces opportunistes politiques occupent depuis l’arrivée du président Alpha Condé au pouvoir progressivement le paysage politique guinéen. Ils tiennent les rênes du pays. Tantôt à la mouvance, tantôt à l’opposition et vice-versa, ils se livrent à ce jeu de ping-pong politique sans gêne et ils y sont très forts puisque capables de ravaler tout ce qu’ils vomissaient auparavant , juste pour aussi faire partie de ceux qui affament le peuple.

Jeunes tout comme vieux, l’opportunisme politique a infesté tout le paysage politique guinéen, croyez moi, ils arrivent, ils sont là. Ils sont là de tous temps, de partout. Ils sont prêts. Et pourtant ce sont des profiteurs d’occasions, sans aucune valeur morale et attitudes démocratique, des caméléons électoraux, des girouettes politiques. Ils sont médiocres, sans aucune intégrité. Ils sont de gré à gré, et d’abord celui de leur intérêt.

Je vous dit, ils sont de tous les bords et de toutes les assemblées. Il faut tourner le moulin quand souffle le vent. Telle est leur devise.

En attendant que le ciel guinéen se dégage de ces opportunistes qui comme les sorciers ont besoin de notre sang pour survivre, je continue ma route en espérant que le chemin de ces vils opportunistes soit parsemé de peaux de banane, voire sur des plaques de verglas.

Bonne soirée
Courage à ceux qui sont sur le front.

Aissatou Chérif Balde la politique autrement