+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

C’est un malaise profond qui frappe le palais de la Présidence de la République. Deux clans (arrivistes et anciens) se disputent la gestion des fonds alloués à la communication et les comptes officiels du Chef de l’État.

Un nom ( Madina Thiam) qui fait des mécontent et des malheureux dans le camp Présidentiel s’accapare de tout et veut diviser la cellule de communication du parti sur des bases purement égoïstes et insensées.
La fille de Hadja Aïssatou Bella, Conseillère en Communication du Chef de l’État serait cet oiseau de mauvais augure qui porte un préjudice énorme à la cellule de communication du parti et règne en princesse héritière des fonds destinés aux misérables jeunes qui ne cessent de déployer des énergies très considérables pour la visibilité des actions du Président de la République tant sur les différents réseaux sociaux que dans les médias traditionnels.
La frustration est profonde et le malaise est considérable. Comment une arriviste sans odeur ni pudeur peut aujourd’hui mettre main sur les modiques sommes d’argent pour des petits communicants sans situation régulière ? S’interrogent des anciens du parti.
La communication Présidentielle est gérée par une entreprise familiale au grand dam des anciens.
Plus rien ne va à la cellule de communication du parti. C’est frustrant de voir un sans papier mettre en péril le revenu de tout un groupe qui ne vit que de ça.
Que risque le Palais à l’aube des élections sans saveur ?
En tous cas, il revient au Chef de l’État de revoir cette situation qui pourrait lui couper le cordon de la communication avec son parti.
Ça craint une rupture totale voire même des démissions imminentes.
Wait and see !

Par Habib Marouane Camara

Journaliste