Accueil ACTUALITES Interview: 375 dossiers ont été adressés au médiateur de la république depuis janvier 2017, dont 228 recevables et 19 traités.
Interview: 375 dossiers ont été adressés au médiateur de la république depuis janvier 2017, dont 228 recevables et 19 traités.

Interview: 375 dossiers ont été adressés au médiateur de la république depuis janvier 2017, dont 228 recevables et 19 traités.

0

Docteur Mohamed Naby Cissé Directeur de la communication du médiateur de la république de Guinée parle du rôle et la mission de cette institution, dans un entretien accordé à notre site d’information.

Lisez !

GS : Quelle est la mission du médiateur de la république

Naby Cissé :La mission du médiateur de la république est de régler les altercations qui se posent entre l’administration et l’administré. Parce que l’administration se croit plus fort que les citoyens, comme dans beaucoup des pays du monde cette institution est créée pour la bonne gouvernance et l’état des droits.

GS : Quelles sont les activités menées par le médiateur de la république depuis sa mise en place ?

Naby Cissé : Les activités sont d’abord, après la nomination du médiateur, il fallait un siège, les équipements et des cadres, après sa prestation de serment, il s’est lancé à la connaissance du médiateur de la république auprès des citoyens qui doivent connaitre ce que le médiateur de la république fait. Toujours avec les activités menées, le médiateur de la république a organisé des tournées dans les différentes régions administratives du pays pour présenter l’institution du médiateur de la république à l’administration locale de ces régions, il a fait des tournées dans les départements ministériels pour présenter également le médiateur de la république à l’administration, le médiateur de la république a passé dans les universités pour faire connaitre cette institution aux étudiants, aussi dans les cinq communes de la capitale, des journalistes ont été édifier sur le rôle et la mission du médiateur à travers une formation.

GS : Comment est composée cette institution ?

Naby Cissé : L’institution du médiateur de la république est composée d’abord par le médiateur lui-même, son directeur de cabinet, son secrétaire général, il y a huit directions, notamment la communication, du protocole, affaire juridique, affaire financière, affaire culture entre autres et six conseillés. Nous avons aussi les représentants du médiateur de la république dans les différentes régions administratives du pays qui ne sont pas encore installées faute des moyens.

GS : Qui peut saisir le médiateur de la république pour une situation donnée ?

Naby Cissé : Tout le monde peut saisir le médiateur de la république, nous recevons toutes sortes de réclamations dans cette institution, et si ces réclamations vont dans notre compétence nous traitons le dossier, mais si ça ne va pas dans notre compétence nous orientons l’intéressé, si c’est auprès de la justice ou on lui montre la voie sur laquelle il peut trouver solution, mais nous n’abandonnons pas les citoyens.

GS : Est-ce que le médiateur de la république peut autosaisir à un dossier ou  à une situation ?

Naby Cissé : bien sûr ! La situation qui se passe à Boké le médiateur peut s’autosaisir, nous sommes en train d’étudier la situation pour que le médiateur puisse avoir toutes les informations afin de régler ces contradictoires qui se posent entre l’administration et les administrés, l’État a signé des contrats avec les sociétés minières sans impliquer les citoyens.

GS: Est-ce que le médiateur de la république peut intervenir entre l’opposition et la mouvance présidentielle ?

Naby Cissé : C’est un peu mal compris par certains guinéens, le médiateur peut s’inter saisir entre l’État et les forces vives de la nation, mais le médiateur ne peut pas intervenir dans la situation politique tant que le gouvernement, l’assemblée nationale ou le président de la République ne le font appel, ce sont eux qui autorisent le médiateur de la république d’intervenir entre l’État et les hommes politiques, le médiateur n’est pas le médiateur des crises politiques et sociales.

GS : Quelle est la politique du médiateur de la république pour informer les citoyens dans son rôle et mission ?

Naby Cissé : À travers les interviews, les tournées, et les formations à l’intention des journalistes, les Guinéens ont commencé à comprendre la mission du médiateur, nous sommes en perspective, nous irons auprès des citoyens expliquer qui est le médiateur de la république, quelle est sa mission, qu’est-ce qu’ils peuvent attendre du médiateur, qu’est-ce que le médiateur peut attendre d’eux, dans les différentes langues nationales du pays, on est en train de finaliser ce dossier.

GS : Combien des dossiers  le médiateur de la république a reçu depuis le début de l’année 2017 ?

Naby Cissé : De janvier jusqu’à aujourd’hui trois cent soixante-quinze dossiers ont été adressés au médiateur de la république parmi lesquels deux cent vingt-huit dossiers étaient recevables, donc sur ce, dix-neuf dossiers ont été traités, les intéressés ont eu satisfaction à leurs problèmes, les autres dossiers sont en attente, mais c’est un succès pour l’année 2017.

GS : Quelles sont les difficultés ?

Naby Cissé : Les difficultés sont nombreuses, nous voulons notre propre locale « siège » pour permettre au médiateur de bien fonctionner, secundo, le budget du médiateur c’est-à-dire les quatre milliards alloués à cette institution par an sont insuffisants pour répondre aux besoins des citoyens dans tout le pays.

Saidou Diallo

 

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *