+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Le président du parti Génération pour la réconciliation, l’union et la prospérité (GRUP) ne veut pas rentrer dans le débat sur la question d’un troisième mandat pour Alpha Condé.

Papa Koly Kourouma, nommé ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, estime que le débat n’a pas sa raison d’être. ‘’Je ne m’inscris pas dans un faux débat. J’avais dit à l’époque que c’est l’opposition fait la promotion du 3e mandat. Le président n’en a pas parlé, il ne l’a dit à personne’’, insiste-t-il.

Pour cet ancien conseiller du chef de file de l’opposition, ‘’la promotion d’un 3e mandat est anticonstitutionnelle. Ce n’est pas possible. Il n’y aura pas de 3e mandat.Mais si vous prêtez au président de la République des intentions et que vous prenez ces intentions pour la réalité, c’est tant pis pour vous’’.

En ce qui concerne le débat sur la réforme constitutionnelle, il affirme qu’Alpha  Condé est en droit de proposer une nouvelle loi fondamentale, tout en précisant qu’il faudra maintenir les dispositions relatives à la durée et au nombre de mandats du président de la République qui ne peuvent faire l’objet d’aucune révision.

‘’Qui est mieux placé que le président en République de Guinée pour proposer une nouvelle constitution ?’’, s’interroge-t-il, ajoutant que le chef de l’Etat a ‘’fait des études pendant 8 ans, il faut qu’il prépare son mémoire qu’il va présenter au jury qui est le peuple’’.

‘’Mais il y a des articles qu’on ne doit pas toucher’’, précise M. Kourouma avant d’insister encore : ‘’Les points verrouillés ne doivent pas être touchés’’.

Par Visionguinee