Accueil ACTUALITES Le Commissaire Charles André Soumah accuse le nouveau président d’exclusion et de favoritisme
Le Commissaire Charles André Soumah accuse le nouveau président d’exclusion et de favoritisme

Le Commissaire Charles André Soumah accuse le nouveau président d’exclusion et de favoritisme

0

 

A Monsieur Kader Aziz CAMARA Commissaire, et Président du Comité de Sages de la Plénière,

 

Objet : Rappel sur la gouvernance Monsieur,

 

Je viens à travers cette lettre pour vous exprimer que toutes les recommandations qui m’ont été faites après notre assise, le Président de la CENI et le Secrétaire Général refusent catégoriquement l’application de ces mesures administratives. Je vous prie humblement Monsieur le Président  du comité de sage que je puisse être rétablit dans mes droit sans aucune forme de procès.

 

Pour mémoire cette révolution dans le temple pour un changement ne veut pas dire promotion de l’ethno-stratégie, de l’impunité, de l’injustice, de la médiocrité, de la frustration et de la mauvaise gouvernance que nous avons tous combattus à cor et à cri à la CENI notre organe de gestion des élections. Malheureusement j’ai constaté comme bien d’autres commissaires ces derniers temps une accélération de plus de 100km à l’heure la vitesse du véhicule de la mauvaise gouvernance.

 

Le passage de la tornade Bakary FOFANA cède le passage à l’ouragan du nouveau Président maitre Amadou Salif KEBE.

 

L’ethnocentrisme, le clanisme, le favoritisme, l’exclusion, l’impunité, ont encore élu domicile dans cette Institution qui est victime de tous les noms d’oiseaux venant de nos partenaires sociaux et politiques.

 

Ce que nous sommes entrain de vivre actuellement à la CENI se passe de commentaire. Le comportement de certains cadres de la CENI est véritablement une désolation pour notre OGE.

 

Il est de votre rôle en tant que Président du Comité de Sage à interpeller les uns et les autres, les Commissaires, le Président de la CENI et principalement  le Secrétaire Général qui est la cheville ouvrière de l’immobilisme dans l’exécution des décisions prises à la CENI.

 

Que chacun de nous renoncions aux mauvaises pratiques qui ternissent l’image de notre Institution. Pour tout ce qui précède évitons d’être corvéable à merci. Apprenons à cœur que la CENI est une Institution  Indépendante, encore Indépendante et toujours Indépendante qui a une noble mission à accomplir, celle d’organiser des élections crédibles, transparentes dans un climat apaisé.   En honnête franchise, je suis membre de la CENI comme bien d’autre pour défendre les valeurs qui sont entre -autres la vérité, la justice, la transparence et la bonne gouvernance. J’invite encore une fois le Président de la CENI, à éviter la promotion de la médiocrité, au respect du serment, et à bâtir une bonne administration au sein de notre OGE.

 

Toutefois la vérité et la justice doivent être traduites dans nos comportements de tous les jours, notre créateur nous les recommande vivement. Malheureusement  ces vertus sont des délits dans notre pays. Pour finir, que le Seigneur nous donne sa grâce en abondance pour organiser ces élections dans la transparence et dans la paix.

 

Je vous en remercie

 

Charles André SOUMAH Commissaire Département Communication Ampliation :                                                                     Président de la CENI  (1)

 

Membres du bureau exécutif (4) Secrétaire Général (1)

 

Président Comité de Sage et Membres (8)

 

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *