+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Suite à l’intention du président Alpha Condé de changer illégalement la constitution en employant la force et les meurtres ciblés suite aux nombreuses et grandioses marches pacifiques du FNDC , le peuple de Guinée en général opte pour une émotion lâche et faible.

À mon avis , la commune de Kaloum seule peut régler cette affaire. Ne serait – ce que 50 % des jeunes, des femmes et hommes de cette commune qui se mobilisait, ajoutée d’une petite rumeur « que le peuple marchera sur le palais » ce Alpha Condé chercherait où dormir mais pas à Sekoutoureah.
Dans ce pays, c’est comme si Dieu a reunit des gens qui n’ont rien en commun. Quand les uns poussent vers devant, les autres tirent par arrière, tandis que certains (les centristes) coupent déjà toutes les cordes pour prôner l’immobilisme au nom de la paix.
L’humanisme a fuit les guinéens et l’émotion selective, passagère de très courte durée. Cette video à frisson de cet enfant tué d’une balle en pleine tête, agonisant au sol de ces ancêtred, ne fera pas sauter le verrou d’un sursaut national contre cette dictature. Dans 2 jours on aurait oublié et faire c’est comme si rien ne c’etait passé. N’est ce pas on est à 140 tués de la même façon? Assassinés par une balle sur la tête, sur le cou, au ventre,… .Peut être que le guinéen a déjà vu pire le 28 Septembre 2009 !

Ce peuple fait semblant de vouloir le bonheur. La plupart des leaders politiques ne veulent s’exposer réellement et Alpha Condé, en grand dictateur en puissance joue la course à la montre et tente de diviser en tuant seulement les peuls. Pour lui, il faudrait un mort à Yimbayah, koulewondi, Kenien, sangoyah ajoutés à un seul de ratoma pour que tout le monde se lève. Mais tant que c’est seulement dans Ratoma ce n’est pas grave et son règne peut continuer. Et chacun des guinéens sait cela. Les imams le savent, les forestiers le savent, les soussous le savent, les malinkés le savent, les peuls le savent,…
Chacun dans ce peuple sait que nous vivons mal et pour cela il faut changer tout le système. Il faut sortir pour exiger le respect de la constitution par Alpha Condé ou son depart precipité au pouvoir. Il faut imposer une fois pour toute la culture de l’alternance crédible et transparente. Pour cela :

Il faut grossir les rangs du FNDC. Des vieux , des femmes, des religueux, des eleves,… dans une marche du FNDC sonnera le glas de ce regime si manipulateur mais si faible. Les marches democratiques au maghreb qui ont degagé qui les ont debarrassé des dictateurs n’ont laissé aucune couche sociale à la marge.

Goudoussy Diallo U.D.D