Accueil ACTUALITES LE PREMIER MINISTRE MAMADY YOULA SALUE LA CRÉATION D’EMPLOIS DANS LES DOMAINES DES MINES, DE L’AGRICULTURE ET DE L’ÉNERGIE AINSI QUE LES EFFORTS ENTREPRIS DANS LES DOMAINES DE L’ÉDUCATION ET DE LA SANTE
LE PREMIER MINISTRE MAMADY YOULA SALUE LA CRÉATION D’EMPLOIS DANS LES DOMAINES DES MINES, DE L’AGRICULTURE ET DE L’ÉNERGIE AINSI QUE LES EFFORTS ENTREPRIS DANS LES DOMAINES DE L’ÉDUCATION ET DE LA SANTE

LE PREMIER MINISTRE MAMADY YOULA SALUE LA CRÉATION D’EMPLOIS DANS LES DOMAINES DES MINES, DE L’AGRICULTURE ET DE L’ÉNERGIE AINSI QUE LES EFFORTS ENTREPRIS DANS LES DOMAINES DE L’ÉDUCATION ET DE LA SANTE

0

Conakry, le 08 Juin 2017 – La question du progrès social, bilan et perspectives incluant les sous-thème relatifs à « la santé, à l’éducation et à l’emploi » était au centre d’un échange ce lundi  au cours d’une émission qui a vu le Premier ministre Mamady Youla répondre aux questions de certains journalistes de la presse nationale et internationale réunis pour la circonstance sur le plateau de la télévision nationale.

D’entrée de jeu, le Chef du Gouvernement a d’abord rassuré ses concitoyens sur la mise en œuvre de la politique du Gouvernement Guinéen en matière de santé. Selon lui,  le Ministère de la Santé devra aligner ses futures interventions sur les actions que le Gouvernement envisage de mener pour atteindre son objectif de développement et de faire de la Guinée un pays émergent à l’horizon 2035. Pour lui, La Politique Nationale de Santé et le Plan National de Développement Sanitaire 2015-2024 sont en cohérence sur les 5 principes de la Déclaration de Paris et les « 7 comportements des partenaires » dans le cadre de la promotion de l’IHP+.

Poursuivant, Mamady Youla a affirmé que l’effort du gouvernement dans le budget de la santé est passé de 3,8% en 2015 à 8,2% 2017, l’objectif étant les 15% en 2020. La baisse du taux de mortalité maternelle et la baisse de la prévalence du palu sont passées de 45% en 2012 à 15% 2017. En ce qui concerne l’amélioration globale de la couverture sanitaire en terme d’investissements, l’Etat a fait un effort considérable avec l’accompagnement des partenaires techniques et financiers, à travers la réhabilitation des centres de santé, le projet de réhabilitation du centre Donka, la construction de l’hôpital de Matoto et de deux hôpitaux régionaux. Tous ces projets sont en cours de réalisation ou même seront finalisés dans un délai relativement court. C’est pourquoi en cinq ans, l’Etat à travers le ministère de la santé, a changé la physionomie de notre système de santé.

Abordant la question de l’emploi, Mamady Youla dira que cela constitue un véritable défi pour le gouvernement mais aussi pour le secteur privé. Il a par ailleurs rassuré que le gouvernement dans sa politique, met en œuvre la question de la création de l’emploi au centre de ces priorités pour le bonheur des populations. Selon le Premier ministre, il serait dommage que le Gouvernement fasse l’effort et que d’autres personnes de l’extérieur viennent prendre ces emplois par manque de main d’œuvre locale pour faire le travail. Pour pallier à cette triste réalité, l’équipe gouvernementale travaille avec lui pour mettre en adéquation la formation aux réalités et aux exigences des besoins du pays.

En travaillant sur ces deux axes et surtout, ce qui concerne les lois qui encadrent le travail et celles incitatives ou sur des initiatives jeunes comme ‘’booster les compétences, l’initiative démarrage ou encore le programme qui a été lancé l’année dernière par le gouvernement pour l’insertion socioéconomique des jeunes, cela permettra de trouver une solution à la problématique de l’emploi en Guinée.

Pour la problématique liée à l’éducation en Guinée, le Premier ministre Mamady Youla dira que la Guinée a besoin de mettre des moyens dans l’éducation pour relever le niveau de la formation. C’est pourquoi, sur le plan qualitatif et quantitatif, la formation du personnel enseignant en passant par la construction de nouvelles infrastructures a été amorcée en vue de donner une formation de qualité aux élèves et étudiants du pays.

Plus loin, Mamady Youla a mis un accent sur le recensement biométrique engagé par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique qui permettra de connaitre l’effectif réel des étudiants dans nos universités. Selon le Premier ministre, Chef du Gouvernement à date, 38000 étudiants ont été recensés sur un effectif enregistré de 85000 étudiants dans la zone de Conakry. Cette opération permet de bien gérer le budget alloué à ces étudiants pour améliorer leur cadre d’études.

 

La Cellule de Communication du Gouvernement

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *