Accueil ACTUALITES Les États-Unis soutiennent l’approche « une Seule santé » à travers un atelier à Conakry.
Les États-Unis soutiennent l’approche « une Seule santé » à travers un atelier à Conakry.

Les États-Unis soutiennent l’approche « une Seule santé » à travers un atelier à Conakry.

0

Dans le cadre de la lutte contre la rage en Guinée, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à travers le gouvernement guinéen a organisé, ce lundi à Conakry un atelier qui permettra de lutter contre les maladies infectieuses émergentes ou ré-émergentes à fort impact. Cet atelier a eu lieu dans un réceptif hôtelier de la place.

Durant 5 jours, les participants vont mettre en place un plan d’action national intègre de lutte contre la rage pour l’élimination de la rage à l’horizon 2030 selon l’approche « une seule santé ».

C’est une initiative de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’Agriculture (FAO) sous financement de L’USAID

La directrice de l’USAID en Guinée Barbara Dickerson explique les réalisations effectuées par son institution en Guinée. « Dans le cadre d’une meilleure gestion de la rage en guinée, USAID a supporté la rénovation du laboratoire central Vétérinaire en attente d’équipement, et, deux autres laboratoires régionaux, seront aussi rénovés et mis à niveau afin de tester des échantillons suspects des maladies zoonotiques prioritaires. Nous avons l’espoir à la mise à disposition du pays d’un plan d’action intégré de lutte contre la rage, dans la perspective de son éradication à l’horizon 2030 » a-t-elle précisée

Quant à Mohamed Hama Garba le représentant de la FAO, «cet atelier est juste pour arriver à faire maintenant un plan national des diagnostiques de lutte contre la rage en Guinée par ce que depuis un an la FAO entrain de réhabiliter et d’équiper de laboratoire central vétérinaire de diagnostique qui est pratiquement fini il est déjà presque complètement équiper et tous les personnels de ces laboratoires est déjà formé, il y a des nouvelles méthodes de diagnostic qui ont été introduite donc tous les matérielles est actuellement disponible la FAO en train de mettre en place deux autres laboratoires régionaux un a Labé et un autre a Kankan, elle a également à former l’essentiel des vétérinaires privée sur le terrain dans le cadre du suivie et de la prise en charge de la rage » a-t-il précisé.

A expliqué aussi Ministre de la Pêche Frederick Loua, « notre programme de multisectoriel de lutte contre la rage mérite d’être actualisé et aligné sur la stratégie mondiale l’éradication de la rage à l’horizon 2030. C’est pour toutes ces raisons que le gouvernement guinéen attache une grande importance à la tenue du présent atelier qui n’est persuadé permettra à la Guinée de ce doté d’un plan d’action intégré budgété de lutte contre la rage dans l’approche une seul santé. À ce titre je voudrais inviter toute les partis prenants de la lutte contre la rage de tout mettre en œuvre pour que dans une synergie d’action et en tenant compte les spécificités de notre pays pour le doter d’un plan d’action approprié pouvant permettre de mettre sur contrôle cette redoutable maladie.

Aye Condé pour GS

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *