Accueil ACTUALITES Les mariages précoces et forcés suivis de divorces : Un phénomène fréquent à Mamou
Les mariages précoces et forcés suivis de divorces : Un phénomène fréquent à Mamou

Les mariages précoces et forcés suivis de divorces : Un phénomène fréquent à Mamou

0

L’aliénation culturelle semble avoir pris le devant de la scène avec l’âge du mariage d’une fille qui est de 18 ans et sous le consentement du futur couple car, dit-on souvent, que le mariage est l’union entre une fille et un garçon dans le but de fonder un foyer digne de nom. Une version qui ne semble pas être la normale chez certains parents, qui disent suivre leur coutume.

Des parents obligent leurs filles ou fils à se marier à une personne qu’ils n’aiment pas, mais juste à cause de sa richesse. Chose qui est anormale aux yeux de certains observateurs, surtout à cause de l’âge dont l’écart varie entre 20 et 30 ans.

Conséquences, le vieillissement prématuré de la jeune fille, la mort proche du vieux, la naissance d’enfants sous le toit avec un père fatigué par l’âge ou l’abandon des enfants issus de ce couple, après la disparition du vieux époux.

Pour preuve, une scène irréaliste s’est produite, jeudi, 05 avril 2018, à la Maison des Jeunes de Mamou.

Après le Salon de coiffure et la Mairie, arrivée à la à la Maison des Jeunes où la réception devait avoir lieu, la toute nouvelle mariée non consentante a pris la poudre d’escampette, laissant derrière elle le marié, le parrain, la marraine, les parents, amis et alliés, dans une colère noire.

Agp

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *