Accueil ACTUALITES Les sixièmes journées de l’organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires OHADA s’ouvre à Conakry.
Les sixièmes journées de l’organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires OHADA s’ouvre à Conakry.

Les sixièmes journées de l’organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires OHADA s’ouvre à Conakry.

0

L’organisation pour l’harmonisation en Afrique a été crée en 1993 a Saint Louis. Son objectif, est d’unifier le droit des affaires des Etats partis dans le but de garantir la sécurité juridique et judiciaire gage fondamental du développement économique. Les sixièmes journées de l’organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires OHADA a ouvert ce mercredi ses portes. La rencontre est placée sous le thème « Le droit OHADA : Solution de recouvrement efficace des créances ».  

Cette rencontre qui est à sa sixième édition en Guinée a été présidée par le ministre de la justice Me Cheick Sacko « concernant le thème le recouvrement des créances c’est tout un programme, il ya beaucoup de conflit en Guinée qui finisse devant la cour d’arbitrage d’Abidjan il est important que les acteurs judiciaires guinéen, que la société économique guinéen que les banquiers guinéens puisse trouvé se droit pour faire valoir leurs défenses et leurs intérêts non seulement auprès des juridictions nationales  surtout devant la juridiction supranationale qui est la cour d’arbitrage  d’Abidjan »  explique le ministre.

Il existe un problème de créance en Guinée. Pour trouver une solution, l’OHADA a prévu un acte uniforme, relatif aux procédures de recouvrement et des voies d’exécution. Le président de la commission nationale de l’OHADA en Guinée parle de son importance, Pierre Lamah « Le droit OHADA permet aux créanciers impayé, de pouvoir utiliser  la procédure d’injonction de payer pour recouvrer très rapidement sa créance. Il a pour voix d’exécution les saisies » précise t’il.

Cette rencontre de deux jours à laquelle prennent part des avocats, notaires, banquiers, greffiers, magistrats et autres, est financée par l’organisation internationale de la francophonie. André Abel Barry est le responsable de la coopération juridique et judiciaire de l’OIF « l’OIF est au coté de la Guinée de la commission nationale OHADA depuis 2011. Nous en sommes à la 6eédition le principe a été tout au long de ces années. En 2014 par exemple on était reconnu d’avoir un appui substantiel  de manière à ce que les magistrats, les praticiens du droit maitrise ces normes et plus les appliquées au profit de l’économie et les citoyens guinéens » à fait savoir M. Barry.

Depuis sa création  l’OHADA, a réussi à unifier environ 10 domaines du droit des affaires notamment les procédures simplifiées de recouvrement et voie d’exécution.

Ngonet Camara

666620957

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *