+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

On se félicite de cette libération provisoire parce que ça permet de donner un signal d’apaisement, on attend la décision définitive de la cour d’appel qui n’a pas encore tranché le litige’’.

J’avais rencontré en fin octobre dernier le premier ministre à qui j’ai demandé un signal fort avec la libération provisoire des détenus du FNDC

‘’La question principale, c’est que le président de la République renonce à ce projet de changement constitutionnel qui est un danger pour la stabilité de la Guinée. Donc la libération provisoire des dirigeants du FNDC est un pas qui peut conduire à une amorce de discussion et de dialogue pour permettre d’aller dans le sens de renonciation à ce projet qui, d’une manière ou d’une autre, constitue un vrai danger pour la stabilité de la Guinée’’ .

‘’Le vrai problème, c’est cette idée d’une nouvelle constitution, tant que cette idée demeure cela veut dire que la Guinée n’est pas encore sortit d’une période qui risque d’être très troublée. Donc si on veut la paix, si on veut la stabilité, si on veut restaurer la cohésion nationale malgré les morts, il faut de la manière la plus solennelle que le président de la République renonce à ce projet de changement constitutionnel’’, indique Bah Oury président de l’UDD