+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

L’UA veut un cessez-le-feu et la fin des interférences extérieures en Libye.

Le « Conseil de la paix et sécurité » (CPS) relevant de l’Union africaine (UA) a plaidé pour la mise en œuvre des décisions de la conférence de Berlin sur la Libye, tenue en janvier 2020. Le CPS participera également à la réunion du Comité de suivi de la mise en œuvre de ces décisions, réunion prévue le 16 février 2020 à Munich, en Allemagne, a déclaré le commissaire à la paix et la sécurité de l’UA, Smail Chergui. Le commissaire s’exprimait, le 10 février 2020, à Addis-Abeba (Éthiopie) lors d’une conférence de presse tenue en marge du 33ème sommet de l’UA.

Selon Chergui, l’UA veut un cessez-le-feu et la fin des interférences extérieures en Libye. « Nous voulons le respect du cessez-le-feu, le respect de l’embargo sur les armes et nous voulons la fin des interférences dans les affaires de la Libye », a-t-il déclaré, cité par l’Agence de presse algérienne (APS).

L’UA qui veut se ressaisir du dossier libyen souhaite coopérer avec l’ONU dans le cadre d’une mission conjointe pour évaluer la situation sur le terrain et préparer le déploiement d’une autre mission d’observateurs pour surveiller le cessez-le-feu à Tripoli et là où c’est nécessaire, a-t-il ajouté.

dpa