+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Dans ce Ministère, nous assistons constamment à un important ballet diplomatique et de visites de hautes personnalités politiques et administratives du Pays

C’est dans cet élan que le Premier Ministre Docteur Kassory Fofana, a effectué une visite au ministère de l’Energie et de l’Hydraulique, où il a apprécié les réalisations obtenues ces dernières années par ce département clé, notamment l’importante croissance de l’approvisionnement et la desserte des villes de Guinée en électricité observée ces dernières années en Guinée.

Sur le plan diplomatique les partenaires au développement et les bailleurs de fonds ne sont pas en reste.

Leurs passages au ministère est l’expression d’une attention assidue en vue de consolider la coopération technique et financière entre ces institutions et le département de l’Energie.

Au nom de la Guinée, le chef du département, Docteur Sheick Taliby Sylla, y souscrit.

En manager proactif, avenant, conscient de relever les défis de la bonne fourniture de l’eau et de la bonne desserte en électricité aux populations et aux consommateurs guinéens qui deviennent de plus en plus exigeant, il rassure tous ses interlocuteurs, prêts à investir dans le secteur de l’énergie et de l’hydraulique en Guinée.

Ses différentes rencontres avec le Représentant Résident du Programme des Nations Unis pour le développement (PNUD) en Guinée, Monsieur Lionel Laurens, et la forte Délégation de la Banque Islamique de Développement (BID), conduite par Docteur Ahmed Ellhodary, Directeur du Département de Stratégie à la BID, se situent – elles dans ces contextes favorables aux investissements massifs de ces institutions dans le secteur de l’Energie.

Avec le premier, Docteur Cheickh Taliby Sylla a exploré les pistes de Collaboration dans les domaines des énergies renouvelables et de la gestion de l’eau. Il a été surtout question de quatre points essentiels dont entre autres :

IRENA (Agence internationale pour les énergies renouvelables). IRENA est une organisation intergouvernementale qui aide les pays dans leur transition vers une énergie durable et constitue la principale plate-forme de la coopération internationale, un centre d’excellence et un référentiel des connaissances en matière de politique, de technologie, de ressources et de finances sur les énergies renouvelables ;

Du projet de développement de 9 micro-barrages hydro-électriques. Suite à l’initiative d’un jeune enseignant du village de Bolodou Préfecture de Gueckédou, qui a eu à développer un micro barrage, le PNUD a répondu à une requête de la communauté locale pour améliorer les ouvrages et augmenter la capacité installée ;

Le Projet de gestion intégrée des ressources dans le bassin de Konkouré. Le fleuve Konkouré est un des plus importants du pays avec un potentiel hydro-électrique de plus 1000 méga watts. Sept centrales hydro-électriques déjà installées dans le bassin avec une capacité de 366 MW (Kinkon, Garafiri, Donkea, Kallé, Grandes Chutes, Banéah et Kaléta ;

La Gestion du lac de Sonfonia : Les installations de production d’eau potable du Lac de Sonfonia sont d’une capacité de production d’eau potable de 10 000 m3 par jour à partir des eaux brutes superficielles du lac dont elles portent le nom. Cette unité de production d’eau potable est stratégique dans la desserte de la ville de Conakry, car elle couvre les besoins en eau d’environ 200 000 personnes.

D’autres éléments de débats de premier ordre ont été abordés, tel que l’appui du PNUD pour l’organisation de la rencontre jeunesse et énergie renouvelable et femmes et énergies mais aussi l’organisation de la journée mondiale de l’eau le 22 mars. Il a été aussi beaucoup question de projets intégrés incluant plusieurs Ministères à la fois (notamment environnement Eaux et Forêts, Energie et Hydraulique et Agriculture.

Il s’avère qu’à l’occasion de cette importante entrevue, Docteur Cheick Taliby Sylla a déploré les menaces qui pèsent sur le bassin avec « les feux de brousse, coupe de bois qui affecte les têtes de sources ». Ainsi a été mis sur la question de mise en place d’un programme intégré qui couvre tout le bassin et l’organisation d’une réunion conjointe avec le Ministère de l’Environnement, Eaux et Forêts (MEEF) pour une synergie d’action dans le bassin D’ailleurs la première autorité du Ministère de l’Energie. Faut-il le rappeler, la première préoccupation reste le besoin d’appui pour sauver le lac affecté par l’omniprésence des ordures des ménages.

Pour y parvenir, Docteur Cheickh Taliby Sylla mise sur l’installation du système de pompage à partir de la source souterraine avant de parler de l’existence de projets d’aménagement du Lac.

Avec la Délégation de la banque Islamique de développement (BID), les deux parties ont abordé le sujet relatif à la nouvelle approche du développement durable, proposée par le Directeur Général de cette institution, qui cherche à apporter de l’aide à l’Afrique en ciblant les secteurs où le potentiel de transformation existe afin de capter sur les marchés des capitaux privés un flux important de financements.

Se félicitant du choix de la Guinée et de l’apport constant de la BID aux projets du Ministère de l’Energie et de l’Hydraulique, surtout du secteur de l’eau, Docteur Cheick Taliby SYLLA, dira que la Guinée, ne fera que souscrire à cette nouvelle vision de la BID.

Pour lui, « L’Energie est au cœur du Développement, l’Eau c’est la vie », C’est pour cette raison que son département a opté pour les projets structurants qui consistent à « construire des barrages car, nous sommes prêts pour les objectifs de Développement initiés par la BID ». Déclarera – t- il avant de lever la séance.

Cellule de Communication du Département