+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

MONOGAMIE EN GUINÉE :
L’ÉLITE INTELLECTUELLE AFRICAINE CROIT QUE LE PROGRÈS RÉSIDE DANS LE COPIER-COLLER.

Désormais pour être polygame en Guinée, il faut le consentement de la femme, à défaut on reste monogame. Malgré la dote, toutes les dépenses quotidiennes, la location et tout le tralala conjugal dont s’acquitte l’homme nos députés lui impose de se soumettre la volonté de sa femme pour ce qui concerne la polygamie.
J’aurais pu comprendre qu’on dise que la polygamie résulterait d’une décision commune des deux partenaires, mais lorsque le dernier mot revient à la femme seule, ceci est une injustice sans précédent.
Ils disent avoir réparer une injustice, mais laquelle ?
Chers députés, cette injustice dont vous faites allusion est inscrite dans les livres saints (des religions monothéistes), elle est également inscrite dans les croyances animistes africaines.
Ce sont ces croyances qui dominent en Afrique, si vous voulez être justes, commencez par respecter nos moeurs, traditions et croyances même si vous avez renoncé à ces croyances.
Une loi qui va à l’encontre des mœurs, traditions et coutumes d’une société est une injustice faite à ceux qui la composent.
D’où provient ces lois que vous nous imposez ? chez l’ancien maître colon évidemment. Désormais vous êtes les nouveaux vecteurs de la colonisation.

Si les croyances de vos pères, de vos aïeux et de vos saints ne vous sont pas chères, sachez que pour nous elles sont sacrées. Nous y tenons car elles représentent nos identités culturelles et civilisationnelles
De grâce mimez qui vous voulez, mais ne nous y embarquez pas.
Nous, nous demeurons africains !

Maka N’denda