Accueil ACTUALITES MVAT : Visite du Ministre à Kassa…
MVAT : Visite du Ministre à Kassa…

MVAT : Visite du Ministre à Kassa…

0

MVAT : Visite du Ministre à Kassa pour la sensibilisation des populations à la protection et à la sécurisation des domaines publics maritimes et continentaux des Iles de Loos

Ce mercredi 28 novembre 2018, Monsieur le Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Dr Ibrahima Kourouma, à la tête d’une forte délégation composée de techniciens, s’est rendu dans l’Ile de Kassa, pour remettre de l’ordre dans l’espace urbain, de reconquérir les espaces confisqués (les domaines publics maritimes, réserves foncières… et autres espaces publics). A l’arrivée, la délégation du Ministre a été accueillie par les autorités locales conduites par Monsieur Lansana Kassa Soumah, Sous-préfet des Iles de Loos, les Sages, les femmes et la jeunesse au Bloc administratif de la Sous-préfecture.

Pour rappel, les Iles de Loos sont composées de l’Ile de Kassa, siège de la Sous-préfecture, l’Ile de Room et l’Ile de Fotoba. Elles se repartissent en deux quartiers dont l’Ile de Kassa et l’Ile de Room forment le premier quartier et l’Ile de Fotoba le deuxième quartier. Le premier quartier comprend sept (07) secteurs : Kassa1, Kassa2, Kassa3, Kromadja, Mangué, Soro et Room et le second quartier comprend trois (03) secteurs : Fotoba, Rogbanè et Boom.

La sensibilisation des populations des Iles de Loos par Monsieur le Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire a trois objectifs. D’abord amener les insulaires à comprendre que le Président de la République, le Pr Alpha Condé, accorde une importance capitale aux Iles de Loos. Ces Iles intègrent le Grand Conakry VISION 2040, nouveau Schéma Directeur pour une meilleure planification urbaine et la modernisation de la ville de Conakry et ses périphéries. Ensuite, le Ministre invite les insulaires à surseoir à toute transaction foncière dans les Iles et, les prévient que les travaux techniques d’immatriculation des 1356 hectares que forment les Iles de Loos commenceront dans les prochains jours pour établir un Titre Foncier au nom de l’Etat pour chacune de trois Iles.

Monsieur le Sous-préfet de Kassa, au nom de sa population, a souhaité la bienvenue à la délégation conduite par le Ministre et dira je cite, c’est la première fois qu’un Ministre de l’Habitat arrive aux Iles de Loos. Il a ensuite annoncé à la population des Iles les objectifs de la visite de cette grande délégation avant de passer la parole à Monsieur le Ministre.

Monsieur le Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Dr Ibrahima Kourouma, a adressé un message clair à la population des Iles de Loos, traduit en langue du terroir, axé sur les trois objectifs de sa visite : ce que les Iles représentent aux yeux du Président de la République, la sécurisation des domaines publics et réserves foncières de l’Etat et la place des Iles de Loos dans le Grand Conakry vision 2040, le nouveau schéma directeur de la ville de Conakry et ses périphéries.

« Ce qui nous regroupe à Kassa aujourd’hui est d’une importance capitale. D’abord je voudrais au nom du Président de la République, le Pr Alpha Condé, salué les populations des Iles de Loos. Comme disait le Sous-préfet, c’est la première fois qu’un Ministre de l’Habitat vienne sur les Iles de Loos. Cela explique tout simplement l’importance que le Président de la République accorde aux Iles. A ses yeux, il n’y a aucune différence entre tous les habitants de la Guinée. L’obligation est faite pour chacun de ses administrateurs de faire un déplacement sur l’ensemble du pays pour pouvoir faire passer son message.

Aux Iles de Loss, le Président de la République a offert un bateau pour faciliter et sécuriser les traversés des habitants des iles, mettre ainsi fin aux calvaires que nous avons connus dans le passé. Son objectif est changer le cadre de vie de tous les guinéens, ce changement ne peut se faire sans votre participation, sans le respect des règles et lois de la République. Vous habitez dans les Iles qui sont d’une importance capitale pour notre pays. Chacun de nous doit préparer l’avenir, pour que les enfants qui viennent après nous puissent bénéficier de nos efforts.

En termes de changement, le Président de la République a engagé des travaux pour que nous ayons une nouvelle ville, chacune de nos villes doit être complètement métamorphosée. Des schémas directeurs existent pour certaines villes. Les autres villes pour lesquelles les schémas directeurs ne sont faits, sont en cours de réalisation. Le contenu d’un schéma directeur doit être respecté. Le nouveau schéma directeur Grand Conakry Vision 2040, couvre á la fois Conakry et les Iles de Loos. Mais pour réaliser ce projet, l’Etat doit récupérer ses propriétés foncières. Cependant il est constaté que les propriétés de l’Etat sont en train d’être paradées par des tierces personnes, y compris des autorités, notamment des cadres de l’Habitat. Si nous voulons qu’il y ait un changement, est-ce que nous devons continuer cette pratique de bradage et de vente illicite des domaines publics. Vous avez vu les images du schéma Directeur de Conakry vision 2040. Les Iles de Loos vont constituer dans ce schéma un Eldorado.

Aujourd’hui l’objectif du Président de la République est de récupérer les domaines de l’Etat, les sécuriser pour éviter ce bradage, c’est la mission que le Président de la République a assignée au Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire. Tous les domaines seront levés, immatriculés au nom de l’Etat. Les populations doivent comprendre que la pratique selon laquelle le bien de l’Etat est celui que l’on brade comme l’on veut est révolue. L’Etat reconnaît qu’il y a des autochtones qui possèdent des propriétés, en conséquence, il n’exproprie pas à tors ces autochtones.

Le Président Général Lansana Conté avait signé le décret 211dans lequel les 1356 hectares des Iles de Loos sont considéré comme des réserves foncières de l’Etat. Ces 1356 hectares des Iles de Loos sont en cours d’immatriculation et prendront fin dans 72 heurs à commencer le vendredi prochain. Ceux des guinéens qui posent des actes de propriétés se présenteront et, nous saurons comment ils ont acquis leurs propriétés. Au Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, les cadres impliqués dans ces transactions foncières illicites dans les Iles de Loos, en tireront les conséquences.

Je suis venu vous dire que Président de la République a regard et un estime pour les populations des Iles de Loos et, tien à vous informer que les réserves de l’Etat ne sont pour personnes, mais des biens commun, pour permettre de réaliser des équipements publics : des Hôpitaux, des Ecoles, des Terrains de jeux. En conséquence les populations des Iles de Loos doivent protéger ces réserves foncières de l’Etat. »

Monsieur le Sous-préfet, a déclaré je cite « Je ne suis impliqué ni de près ni de loin aux transactions foncières dans les Iles de Loos. Plutôt, nous sommes en train de sauvegarder ces réserves pour que l’Etat dans son ambition de réalisation des équipements ne soit pas heurté aux manques d’espaces, obligeant ainsi l’Etat à exproprier des tierces personnes. L’arrivée de Monsieur le Ministre et ses services techniques va beaucoup nous aider à clarifier les différentes occupations foncières, car beaucoup de gens avaient des perceptions différentes et fâcheuses. Force est de reconnaître que des gens s’attribuaient des espaces selon leur gré. Mais ce que le Ministre a dit, à la fin des travaux des immatriculations foncières, nous saurons la part de l’Etat et la part des Autochtones. Il nous reviendra de convaincre les populations insulaires de la portée des projets du Président de la République. Nous nous engageons à ne plus accepter les occupations anarchiques dans les Iles de Loos. Les espaces des Iles comme ceux des continents sont très mal exploités, mais l’immatriculation nous permettre de résoudre toutes ces occupations illicites dans les Iles de Loos. »
Plus loin Monsieur le Sous-préfet dira je cite « Le bradage foncier dans les Iles de Loos trouve sa cause également dans le fait que la pêche, activité traditionnelle des insulaires, ne fournie plus des rendements nécessaires á la population. La pêché industrielle et la présence des épaves le long des cotes traduisent la pauvreté des eaux des Iles de Loos en poissons nécessaires à leurs consommations et en produits de mer…et expliquent une forte pression des insulaires sur leurs domaines. Au nom des populations, je voudrais demander au Président de la République, de nous aider à extraire ces épaves des cotes des Iles pour faciliter l’épandage des filets des pêcheurs et, ainsi comme par le passé, reprendre correctement les activités de pêche traditionnelle dans les Iles.»

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *