Accueil ACTU INTERNATIONALE « Nous devons combattre l’émigration illégale », rappelle Merkel en tournée en Afrique de l’Ouest
« Nous devons combattre l’émigration illégale », rappelle Merkel en tournée en Afrique de l’Ouest

« Nous devons combattre l’émigration illégale », rappelle Merkel en tournée en Afrique de l’Ouest

0

La chancelière allemande est en visite au Sénégal avant de se rendre au Ghana et au Nigeria, pour y aborder, entre autres, le sujet des flux illégaux de migrants. « Nous ne devons pas juste regarder [ce qu’il se passe] », a-t-elle notamment déclaré.

Depuis mercredi 29 août, la chancelière allemande est en tournée diplomatique en Afrique de l’Ouest pour parler migration avec ses homologues africains. Le voyage d’Angela Merkel a commencé par une visite au Sénégal où elle a été accueillie par Macky Sall, le président.

Les deux dirigeants ont sans surprise abordé le thème de la crise migratoire. Le président sénégalais a déploré le « lot de morts » de migrants africains à « travers le Sahara et la Méditerranée » et appelé à « trouver des solutions et des opportunités » pour la jeunesse africaine en Afrique même.

Depuis plusieurs années, de nombreux migrants d’Afrique de l’ouest tentent la traversée – extrêmement dangereuse du désert du Sahara – pour arriver en Libye, d’où ils espèrent atteindre l’Europe. La route la plus directe traverse l’Algérie et le nord du Niger. De nombreux migrants perdent la vie dans l’immensité du désert.

Ceux qui réussissent à atteindre les côtes libyennes, doivent ensuite franchir la Méditerranée. Depuis 2015, près de 15 000 migrants y ont péri, selon les chiffres de l’Organisation internationale des migrations (OIM).

Il faut « que les gens arrêtent d’entreprendre le voyage illégal, extrêmement dangereux, vers l’Europe »

« La vocation de la jeunesse africaine n’est pas d’échouer dans la Méditerranée ou sur les rives de l’Europe ou de vivre dans la clandestinité », a déclaré Macky Sall, dénonçant les « réseaux de trafiquants et criminels ».

« Nous ne devons pas être les complices des trafiquants d’êtres humains et nous ne devons pas juste regarder » sans rien faire, a de son côté, ajouté Angela Merkel. « Nous devons combattre l’émigration illégale d’une part et créer des opportunités légales d’autre part ».

Il est important que « les gens arrêtent d’entreprendre le voyage illégal et extrêmement dangereux vers l’Europe », a encore estimé Angela Merkel, en prônant à l’inverse une attention accrue à l’immigration légale – notamment celles des jeunes Africains désireux d’étudier en Europe avant de rentrer au pays pour mettre en œuvre leurs acquis.

>> À relire sur InfoMigrants : Le Sénégal assiste à une « recrudescence du nombre des départs » vers les Canaries

A la mi-août, Angela Merkel s’était aussi rendu en Espagne pour parler de l’immigration en provenance des côtes marocaines. Les deux dirigeants, Angela Merkel et le nouveau chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez, ont insisté sur l’urgence d’exercer un contrôle plus strict dans les pays d’origine et de transit.

En Allemagne, après avoir mené une politique d’accueil généreuse, consistant à ouvrir les portes de l’Allemagne à des centaines de milliers de candidats à l’asile, Angela Merkel, fragilisée par ses opposants, a récemment durci sa ligne politique sur l’immigration.

Désormais, les demandeurs d’asile arrivant en Allemagne mais déjà enregistrés dans un autre pays de l’UE – soit la grande majorité d’entre eux – seront placés dans des « centres de transit » à la frontière avec l’Autriche en attendant leur renvoi vers le pays d’entrée en Europe. L’Allemagne a également durci sa politique de regroupement familial.

>> À relire sur InfoMigrants : Allemagne : des blessés lors d’un défilé de l’extrême droite après une « chasse » aux immigrés

 

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *