+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

«L’Afrique a toutes les raisons de considérer l’avenir avec confiance».

L’Afrique doit créer 26 millions de postes d’emploi, chaque année, pour atteindre les objectifs du développement durable (ODD). L’information a été annoncée par le directeur général de l’Organisation internationale du travail (OIT), Guy Ryder. Ryder s’exprimait lors de l’ouverture de la 14ème réunion régionale africaine de l’OIT, le 4 décembre 2019, à Abidjan, capitale de la Côte d’Ivoire.

Il a appelé les pays africains à saisir les opportunités qui existent sur le continent pour progresser vers un avenir de «travail centré sur l’être humain», conformément à la «Déclaration du centenaire» de l’OIT pour l’avenir du travail, adoptée, en juin 2019, lors de la Conférence internationale du Travail. Cette approche repose sur l’investissement dans les capacités des personnes et des institutions qui garantissent un travail décent et durable, en particulier dans les économies vertes, rurales et de soins de santé, a-t-il expliqué.

«L’Afrique a toutes les raisons de considérer l’avenir avec confiance. Jeune, riche en ressources, dynamique et créative, elle offre des possibilités qui, à bien des égards, n’existent pas dans d’autres régions», a-t-il affirmé. À cet égard, il a cité les atouts de l’Afrique dont les projections de croissance économique supérieure à la moyenne mondiale, le potentiel du continent en matière d’énergies renouvelables, ainsi que les opportunités de développement qui pourraient naître du progrès de la technologie.

Il a, d’autre part, évoqué les défis dont notamment le déficit de financement de la protection sociale, les pressions migratoires et l’impact du changement climatique. «Ce que nous recherchons, c’est un avenir du travail dans lequel la justice sociale est la garantie la plus sûre que nous puissions avoir de la paix et de la prospérité en Afrique et dans le monde», a-t-il conclu.

dpa