Accueil ACTUALITES « On n’acceptera pas qu’on brûle ce pays ni moins qu’on l’a communautarise », dixit Honorable Babara Fofana à l’AG de l’UFR
« On n’acceptera pas qu’on brûle ce pays ni moins qu’on l’a communautarise », dixit Honorable Babara Fofana à l’AG de l’UFR

« On n’acceptera pas qu’on brûle ce pays ni moins qu’on l’a communautarise », dixit Honorable Babara Fofana à l’AG de l’UFR

0

L’union des forces républicaines UFR a tenu son assemblée générale ce samedi 24 mars au siège dudit parti. Au cours de cette assemblée, il était question de parler des crises socio-politiques qui mine le pays.

 

Selon Babara Fofana député à l’Assemblée nationale : « ceux qui a suivi les résultats nous inquiètent aussi parce que nous n’aimerions pas qu’on fasse les activités qui posent à mettre en danger les citoyens guinéens. Il y a toujours un ou deux morts quelles que soient les raisons. Il faut qu’on cherche les solutions à nos problèmes, mais la solution ne passe pas nécessairement par la mort des hommes suivis. Personne ne peut dire si on doit résoudre ce problème il faut qu’il y ait des morts. Même en brûlant les édifices publics sa serre à quoi? La guinée est le pays de l’Afrique de l’ouest le plus en arrière ou y a rien même nos infrastructures ne sont pas bonne, si le peu qu’on a on se met à les brûlés on va aller ou, si on dit qu’il y a marche les gens ne peut même pas se déplace on a peur parce qu’on brûle votre voiture on vous attaque».

Plus loin il revient en demandant à l’état et l’opposition se cherche les voies et moyens de solutions pour résoudre les problèmes, il y a beaucoup paré ce que les voies que l’opposition adopte ne sont pas les voies indiqué il ne faut continuer à faire tuer les gens.

Concernant la marche que l’opposition républicaine compte projeter la semaine prochaine l’honorable Babara donne ces impressions: « s’il estime qu’il y a aucune autre solution que celle-là mais dans mon sens il ne sert à rien ne parce que depuis 201 et 2012 nous ne faisons que les manifestations à Conakry ça n’aboutit à rien du tout. Nous n’avons rien obtenu rien et il y a que des morts on a même un cimetière maintenant qui est réservé aux martyres. Vous vous imaginez nous ne sommes pas dans un pays en guerre comment on peut parler de martyre. Le martyre ces quelqu’un qui luttent pour une raison nationale ce n’est pas pour une raison étatique. Ce n’est pas pour une opinion politique c’est État qui décide que vos étés un martyre. On n’est pas martyre parce que tout simplement je suis de l’opinion et j’ai trouvé la mort dedans sont une victime. Il faut que nos dirigeants politiques comprennent que le peuple de guinée souffre. Il est pauvre, il n’a rien si nous ajoutons tous ces soucis-là encore qu’ils font mourir chaque semaine je ne sais pas où on va seulement ça permet au responsable de l’opposition de se faire voir et de se faire plaire »

La meilleure solution se trouve entre les mains des populations, le jour ou le peuple de guinée va décider qu’il est fatigué tout ça va s’arrête », a conclu l’honorable Babara Fofana députe à l’assemblée nationale.

Aye Condé pour GS

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *