+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Il n’y a pas de paix sans justice autrement dit on ne construis pas la paix dans l’injustice.

L’injustice, c’est bien que nous vivons à Kaporo Rails. La haine et la jalousie c’est bien que nous vivons à Kaporo Rails depuis le 18 février 2019.

On casse nos maisons personnes, on nous humilie, on nous appauvris, on nous insulte, et personne ne lève le doigt. Alors on commencera nos réactions que personne ne nous parle de paix.

Au nom d’une farfelue récupération des domaines de L’ÉTAT, des citoyens sont appauvris et humiliés par un gouvernement sans foie ni cœur. Tenez c’est bien 570 familles dans les secteurs Bamacia et Énergie, 252 familles dans le secteur ambassade des USA du quartier Kaporo Rails, 80 familles dans le secteur École primaire du quartier Koloma Soloprimo ce qui fait au total 902 familles qui sont mis dehors au nom d’une soit disante récupération des domaines de L’ÉTAT. Encore une fois la vérité dans cette histoire est que le pouvoir Alpha Condé a décidé de sanctionner des Guinéens appartenant à une communauté qui n’a jamais cautionné et ne cautionnera jamais sa mauvaise gestion.

Que Dieu punissent sévèrement ceux qui ont cassé les maisons des pauvres citoyens de Kaporo Rails et Koloma Soloprimo, que le châtiment divin s’abattent sur à partir de ce bas monde. Ils ont fait pleurer les enfants des pauvres par la haine et la méchanceté, par Dieu que leur enfants ne soient jamais en paix. Par leur haine et leur méchanceté, des familles sont devenus pauvres en une journée et ont souffert que Dieu ne leur pardonne guère.

CELLOU DIALLO, Citoyen révolté.