Accueil ACTUALITES Opinion : Sidya Touré un indécis aux convictions variables ?, la moitié d’un ami, c’est la moitié d’un traître !
Opinion : Sidya Touré un indécis aux convictions variables ?, la moitié d’un ami, c’est la moitié d’un traître !

Opinion : Sidya Touré un indécis aux convictions variables ?, la moitié d’un ami, c’est la moitié d’un traître !

0

Etonnants parcours que ceux de ces félons, transfuges et autres indécis aux convictions réversibles qu’on a surnommés, au fil des époques, girouettes, moulins à vent, matois, caméléons, opportunistes, Saxons ou jaunes ! Entre idéaux bafoués et réalités mouvantes, « L’art de retourner sa veste » de Bruno fuligni rappelle ce que la grande Histoire doit à la versatilité des hommes.

Même les couleurs d’un caméléon sont pour la survie, non la beauté.

« Chaque élection a ses défections et ses ralliements, chaque rupture historique suscite le chassé croisé des révisions et des reniements. L’enjeu pour l’avenir n’est donc pas de faire disparaître les girouettes, mais au contraire de les rendre visibles […] car une girouette invisible n’est plus une girouette. Et un État sans girouettes n’est plus une démocratie ». Écrit le célèbre historien français Bruno fuligni dans son célèbre ouvrage ‘’ l’art de retourner sa veste’’.

Il est rare qu’un individu, dans l’histoire, garde les mêmes options politiques, demeure dans la même famille politique. Pour survivre, franchir les obstacles, résister au flux de l’histoire, il faut parfois se montrer habile. C’est ce qu’ont fait beaucoup de personnages (dont le Haut Représentant du chef de l’État guinéen). Mais « l’Histoire est plus maligne que tous les politiciens de la terre. Malgré leur habileté, elle se joue de ces transfuges et autres indécis aux convictions variables. Autant d’ambitieux que la mémoire oublie et de félons devenus Historiques », écrit l’historien Bruno Fuligni qui raconte dans son ouvrage l’inconstance des choix de certains hommes célèbres, leur retournement de veste par ambition, vénalité, goût du pouvoir…

Mieux vaut se montrer que démontrer.

Alpha Condé sans doute, est et demeure le seul maître à bord. Il est le véritable mastodonte de la politique guinéenne. Il sait faire et défaire un homme. Avec un tempérament hors du commun, le chef de l’État guinéen ne mange jamais son plat à chaud ! Comme nous enseigne cet adage « La vraie sagesse consiste à savoir être sage avec mesure, et la prudence véritable à savoir se montrer énergique, lorsque l’occasion l’exige ».

’La sagesse est froide et n’est bonne que le lendemain’’.

Avec une intelligence parfaite, le radain et vieux renard de la vie politique nationale de ces 50 dernières années, met tous ses opposants dans un sac misérable qui symbolise la frustration et le regret. Comme pour dire que :’’ Nos expériences pleurent le prix de leur sagesse’’.

‘’ La vie est un mystère qu’il faut vivre, et non un problème à résoudre’’. Gandhi

Alpha Condé est un cas d’école. Il prouve de par ses actes et discours son art de la politique. Il tue et ressuscite des hommes Politiques. Hier farouchement opposé à tout et aujourd’hui favorable à tout. Il n’est comptable d’aucune imbécilité.

‘’En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables.’’

Aujourd’hui, du haut de ses 80 ans, le Président en exercice de l’Union Africaine, est le prototype d’un politicien au talent exceptionnel et sans commune mesure.

Alpha Condé à Sidya Touré, comme l’enseignant à son élève, la politique devient grande que  lorsqu’elle écoute les petits. Le leader de l’UFR revient sur le banc de stage après son parachutage accidentel à la tête du gouvernement guinéen en 1996. Après la France et aujourd’hui en Russie, Alpha Condé prouve à l’ambivalent au tragique destin que la politique est avant tout, une question de conviction.

Sidya Touré après avoir quitté la rue, les capos de voitures, il devient le convoyeur d’avion du Professeur Alpha Condé. Il a monté les enchères avant, mais au file du temps, pour son plus gros coup politique(Alpha Condé), le Président l’achète à la baisse au moment où il ne croyait plus( Sidya Touré ).

Lui(Sidya), qui n’a jamais reconnu Alpha comme patron, est aujourd’hui ou presque le ‘’lèche-bottes’’ qui a plus de mépris que d’estime pour ce dernier. Grâce à qui d’ailleurs , il a eu accès aux Champs-Elysées et a mis  pied au Kremlin dans une délégation officielle. Sidya ne défend jamais Alpha mais il aime la compagnie de ce dernier pour avoir quelques selfies avec des ‘’grands du monde’’. Malheureusement, on dit souvent que :’’ l’esprit petit construit petit, il voit tout en miniature’’. La prise de conscience doit donc être totale chez lui. Il doit cependant lutter contre sa  faculté à être trop admiratif du pouvoir!

Sidya Touré doit une éternelle reconnaissance à son mentor le Pr Alpha Condé. Il doit revenir à la charge et présenter des excuses publiques à ce dernier pour avoir tenu des propos incongrus d’orgueils et de petitesses car, pour la petite maxime « la fumée étouffe le feu, et les mauvaises paroles l’amitié ». Les marques du fouet disparaissent, la trace des injures, jamais !

L’ambivalent gonflé et arrogant au cynique sort, devient l’ombre de lui-même. Ce crétin du valais, qui a la pathologie du pouvoir doit savoir que l’excès de confiance en soi met en place une mécanique mentale qui empêche de s’évaluer à sa juste valeur. Plus vous avez une appréciation juste de vos propres qualités, plus vous êtes modestes. Et, normalement, vous ne vous sentez pas apte à devenir chef d’État.

Les va et vient de Sidya Touré ou le syndrome d’Hubris ?

Des symptômes tels que : le narcissisme, l’arrogance ,la  mégalomanie… sont quelques éléments qui permettent de confirmer qu’une personne est atteinte du syndrome d’hubris, c’est-à-dire la folie du pouvoir. Dominer par une pensée perverse avec une teneur de nuisance indescriptible, le leader de l’UFR est atteint désormais du trouble de la personnalité du pervers narcissique.

Il faut sauver le pantin Sidya Touré d’un tragique destin, car en 2020 il sera surpris de voir le pouvoir filé entre ses doigts comme une poignée de sables.

Wassalam !

Par Habib Marouane Camara

Journaliste

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *