Accueil ACTUALITES Politique : ce qui s’est dit à la réunion de l’opposition républicaine…
Politique : ce qui s’est dit à la réunion de l’opposition républicaine…

Politique : ce qui s’est dit à la réunion de l’opposition républicaine…

0

DÉCLARATION DE L’OPPOSITION RÉPUBLICAINE :

L’opposition républicaine informe l’opinion publique nationale et internationale que le régime dictatorial du PR Alpha Condé vient de franchir un nouveau cap dangereux dans la répression barbare qu’il ne cesse d’infliger aux militants de l’opposition et à leurs dirigeants.

En effet, après avoir froidement abattu plus d’une centaine de militants pacifiques, interdit illégalement l’exercice du droit constitutionnel de manifester, militariser de manière sélective les quartiers réputés favorables à l’opposition et attenté à la vie du chef de file de l’opposition, les forces de répression du régime ont trouvé une nouvelle arme à savoir de tuer lentement par empoisonnement.

En effet, la marche pacifique de l’opposition républicaine du jeudi 13 décembre 2018 a été violemment réprimée avec usage de gaz toxiques qui sont destinés aux animaux féroces. Les bombes lacrymogènes utilisées ce jour là seraient périmées et leur usage formellement interdit car extrêmement dangereux pour la santé de l’homme.

L’opposition républicaine dispose de douilles de bombes non explosées et de bombes non éclatées qui peuvent être analysées par des laboratoires indépendants. L’opposition républicaine demande aux partenaires techniques et financiers de mettre en place un comité d’experts à l’effet d’évaluer la toxicité des gaz utilisés dans la répression des marches pacifiques de l’opposition républicaine.

En attendant le résultat de ces analyses, l’opposition républicaine, soucieuse de la santé de ses militants et sympathisants continuera sa lutte contre la dictature par tous les moyens légaux.

En outre, les FDS ont systématiquement violé le domicile du chef de file de l’opposition dans la concession duquel plusieurs bombes ont été jetées provoquant des douleurs atroces dans les yeux, des allergies, des blessures sur la peau, des vomissements et des évanouissements entre autres.

L’opposition républicaine condamne avec la dernière énergie cette nouvelle forme de barbarie du régime de Alpha Condé et se réserve le droit de porter plainte contre les FDS pour coups et blessures avec intention de donner la mort. Elle prendra toutes les mesures nécessaires pour informer les entités nationales et internationales compétentes en la matière.

L’opposition républicaine réaffirme sa ferme volonté de continuer la lutte contre ce régime qui banalise la vie humaine, félicite ses militants et les invite à rester constamment mobilisés.

L’opposition républicaine

Conakry 14 décembre 2018.

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *