+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Arrivé dans la zone de détresse la semaine dernière, le Ocean Viking a annoncé avoir secouru dimanche une cinquantaine de migrants en détresse dans une petite embarcation au large de la Libye.

Après avoir passé une bonne partie de sa journée, dimanche 8 septembre, à scruter l’horizon pluvieux, les secouristes du Ocean Viking ont pris en charge 50 personnes qui dérivaient “dans les eaux internationales au large des côtes libyennes”, apprend-t-on dans un tweet de SOS Méditerranée, l’un des deux opérateurs du Ocean Viking avec Médecins sans frontières.

Parmi les rescapés, tous originaires d’Afrique sub-saharienne, on dénombre 12 mineurs et une femme enceinte presque à terme. “Le sauvetage a duré trois heures. Maintenant, ils sont tous en sécurité à bord”, précise SOS Méditerranée.

Selon un journaliste de l’agence AP présent sur le navire lors du sauvetage, au moins deux personnes se sentant malades se sont effondrées à leur arrivée à bord. Trois autres étaient trempées par le carburant de leur embarcation et deux souffraient d’hypothermie légère.

Le sauvetage a eu lieu 14 heures après que l’Ocean Viking ainsi que les autorités libyennes, italiennes et maltaises, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés et l’avion humanitaire Moonbird, ont reçu un email de la part de Alarm Phone, une hot line pour migrants. Il s’agissait d’un appel urgent demandant de l’aide pour la petite embarcation transportant les 50 personnes.

L’Ocean Viking, qui se trouvait déjà dans la zone de recherche et de sauvetage libyenne, a immédiatement informé toutes les autorités qu’il entamait une recherche active du bateau migrant. Tout au long de la matinée, le navire cherché l’embarcation tout en essayant de contacter les autorités libyennes sans succès.

C’est finalement en début d’après-midi, à 13h30, que l’embarcation en détresse a été repérée près d’un bateau de pêche. Ce dernier n’a pas répondu au contact radio de l’Ocean Viking, qui a alors mis à l’eau ses canots de secours. À 14h30, les garde-côtes libyens ont finalement répondu au téléphone et l’Ocean Viking a annoncé que son équipage était en train de secourir les migrants.

>> À (re)lire : L’Ocean Viking va débarquer à Malte, 150 migrants pris en charge par la France

Le dernier sauvetage du navire humanitaire remonte à mi-août. Plus de 300 personnes dont une centaine de mineurs avaient alors été pris en charge. Après 14 jours en mer à attendre un accord de répartition entre les différents pays européens, les migrants avaient finalement débarqués à Malte.