+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Antonio SOUARE a été élu pour un mandat de quatre ans Président de l’UFOA en remplacement du Sénégalais Augustin SENGHOR actuel président de la fédération sénégalaise de Football et également membre du comité exécutif de la CAF.

C’est un grand honneur pour le football guinéen de voir propulser son premier dirigeant dans les instances faîtière du football continental.

Après le Togolais Laclé, l’ivoirien Mamadou Soumaoro, qui d’ailleurs rendait très souvent visite au président Ahmed Sékou Touré, le guinéen Baba Sako et bien d’autres..

Antonio SOUARE devra relancer le football sous- régional, pour ressusciter plus que jamais le développement de cette discipline dans notre zone A. 

Le partage des connaissances pour aider les associations à être encore plus efficaces pour exemple en se référant au modèle Européen ( Kiss et Hat Trick) pour que nous soyons les meilleurs du continent, l’organisation régulière des compétitions des catégories inférieures U-20,U-17, Dames, le développement de la sous-région sera un atout de première classe pour l’affirmation de notre valeur face à l’Afrique beaucoup de dirigeants aujourd’hui décédés misaient sur cette organisation pour l’interpénétration des peuples de cette entité géographique.Felix Houphouët Boigny, Ahmed Sékou Touré, Léopold Sedar SENGHOR, Gnassingbé Eyadema… ont toujours mis les moyens qu’il fallaient pour l’épanouissement du sport en général et le football en particulier y compris le football féminin pour maintenir et développer l’unité d’action de la sous-région.

En plus de la gestion compliquée de la Feguifoot, Antonio SOUARE a désormais en main les destinés du football de l’UFOA.

Il est important de préciser que la Zone A comprend: Cap Vert, Gambie, Guinée, Guinée- Bissau, Liberia, Mali, Mauritanie, et le Sénégal.

La zone B est composé du Bénin, Burkina Faso Côte d’Ivoire,Ghana, Niger, Nigeria, Togo,

L’UFOA/ WAFU crée en 1975 après avoir connu une léthargie se relance depuis 2017 avec la diversification des compétitions notamment l’organisation dont entre autres de la coupe Eyadema des clubs, tournoi des Zones, Coupe des Nations…et l’introduction des nouvelles formules pour être en phase des défis à l’orée 2020.

C’est une autre grande aventure qui attend Antonio SOUARE qui devra relever le défi qu’il va ainsi affronter avec une touche de particularité guinéenne. 

L’organisation régulière des compétitions, les commissions de travail, la formation des cadres devront être les facteurs à prendre très au sérieux pour maintenir le bel élan des sélections nationales relevant de cette zone: le Sénégal, le Nigérian, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Mali, la Guinée, sont des exemples concrets de ce que pèse l’UFOA dans le football continental.

C’est dire donc qu’avec ce nouveau challenge le richissime homme d’affaires guinéen devra bénéficier du soutien du gouvernement de la république et de toutes les bonnes volontés pour que le l’UFOA rayonne dans sa grandeur plus que par le passé afin d’engendrer encore de meilleurs résultats aujourd’hui et aussi pour les générations futures. Le peuple de Guinée doit être fier de son fils à qui tout finalement a réussi.

Bonne chance à Antonio SOUARE.

Par Ibrahima Diallo 

Journaliste/ écrivain.

Depuis Dakar