+224 625 130 505 info@guineesignal.com

Projet d’achat de nouvelles écoles au profit des quartiers en manque à Conakry, le Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation sur le terrain pour voir l’existant et rassurer les propriétaires.

Ce sont au total 8 autres nouvelles écoles privées que l’État Guinéen compte racheter à travers son département en charge de l’Education Nationale, pour les mettre à la disposition des populations des quartiers qui, jusque là, manquent d’infrastructures scolaires publiques à Conakry. Pour le quartier kissosso dans la Commune de Matoto, le choix est porté sur le groupe scolaire René Descartes . Il s’agit d’un établissement R+4 composé de 44 salles de classe, 2 salles informatiques équipées, et 2 bibliothèques. À Enta Fassa qui n’a aucun collège public selon le chef de quartier, c’est le groupe scolaire Billy École. qui est dans le projet. Un bâtiment R+ 1 de 12 salles de classes et un amphithéâtre. À kountia rail dans la commune de coyah, le groupe scolaire Timbo Moubarak. Là, c’est un bâtiment en chantier très avancé qui sera disponible d’ici l’ouverture prochaine des classes. Il comporte 46 salles de classe, des bibliothèques. Vitrées et careaulées. À Sonfonia Bonfi, le groupe scolaire Amadou Dieng dans la commune de Ratoma. C’est un bâtiment R+2 de 36 salles de classe, un espace de jeux,et une bibliothèque équipée. Pour le quartier Cobaya dont les collégiens sont obligés de se rendre à Lanbangni ou à Matoto, le groupe scolaire Boulliwel International. Un bâtiment de R+7de 46 salles de classe, des toilettes, bibliothèque, salle informatique etc. Au quartier petit Simbaya, le groupe scolaire Amadou Dieng. Un bâtiment R+4 de 46 salles de classe avec des ventilateurs, de l’électricité, des tables-bancs etc et la dernière école, le groupe scolaire Tamadou dans le quartier Hamdallaye.
Toutes ces écoles seront des écoles publiques à partir de la rentrée scolaire 2019-2020 a affirmé le Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation. Mory SANGARÉ s’est dit très satisfait de ces établissements scolaires notamment de la qualité des infrastructures. Pour lui, faciliter l’accès à l’éducation reste et demeure une priorité pour son département et donc pour le gouvernement. Il promet de tout mettre en oeuvre pour l’aboutissement rapide du projet. Les populations bénéficiaires accueillent la nouvelle avec joie. C’est un grand soulagement pour nos enfants qui étaient contraints de se rendre à Sangoyah pour poursuivre les études secondaires.De tombolia à Enta il n’y a pas d’écoles secondaires publics a affirmé Aboubacar Sidiki kanté, chef de quartier Enta Fassa. Nous remercions le nouveau Ministre de l’Education Nationale et le Chef de l’État. Nous souhaitons que ce processus aboutisse très rapidement pour le bien de nos enfants a t-il conclu.
A Hamdallaye, c’est l’imam du quartier qui a exprimé la satisfaction des habitants. Cette zone comme toutes les autres citées plus haut, n’a pas d’école publique depuis l’aube des temps. C’est donc un soulagement d’y avoir une école publique. Il a remercié le gouvernement pour son acte salutaire.

Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation Guinée