Accueil ACTUALITES Rencontre des opposants d’Alpha Condé : ce qui a été dit…
Rencontre des opposants d’Alpha Condé : ce qui a été dit…

Rencontre des opposants d’Alpha Condé : ce qui a été dit…

0

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DE L’OPPOSITION RÉPUBLICAINE

Les membres de l’opposition républicaine se sont réunis ce Jeudi 25 octobre 2018 au QG de l’UFDG.
L’ordre du jour consistait à faire le bilan de la journée de la manifestation pacifique du Mardi dernier ainsi que des nouvelles perspectives.

Dr Faya Millimouno, lors de son compte rendu, a estimé qu’avec la tentative d’assassinat ratée contre le président Cellou Dalein Diallo, la Guinée a frôlé le pire lors de la dernière marche de l’opposition républicaine. L’opposition républicaine dans son ensemble condamne cet acte ignoble et exige des enquêtes sur tous les assassinats, « nous exigeons une enquête internationale sur tout ce que nous avons vécu sous Alpha Condé comme tuerie ».

Pour ce qui concerne la tentative d’assassinat contre le chef de file de l’opposition guinéenne, il dit ceci: « pour ce qui concerne l’assassinat tenté sur le chef de l’opposition guinéenne, un Pool d’avocat est en place, des recours individuels seront fait et nous tenterons au niveau national et international de saisir les cours et tribunaux, parce que nous commençons à aller au delà de ce qui peut-être tolérer dans une république ».

Il a également dénoncé la volonté du gouvernement Kassory de confisquer les libertés publiques avec sa formule « nous préférons l’ordre publique à la loi », « depuis l’installation du gouvernement Kassory Fofana, l’état d’esprit c’est de choisir l’ordre publique à la loi ». Il estime pourtant que les libertés publiques ne sont pourtant pas incompatibles avec la loi et l’ordre publique.

L’opposition républicaine compte continuer la lutte dans les jour avenir à travers l’organisation d’une journée ville morte le Lundi 29 octobre ainsi qu’une manifestation pacifique le Mardi 30 octobre sur le même itinéraire (Tannerie, Kenien, Belle-Vue et stade du 28 septembre). Pour cette fois-ci, les leaders de l’opposition républicaine espèrent que le régime ne tombera pas dans les mêmes excès, « pour cette fois-ci, nous esperons que ce gouvernement ne va pas récidiver dans le sens de la confiscation des droits et libertés ».
Dr Faya Millimouno estime que ces crises à répétitions ont été favorisées par la non-prise en compte des récriminations des uns et des autres, « ces crise qui vont crescendo auraient pu être évités si et seulement si chacun avait écouté ce que l’autre dit ».

Il rappelle que pour l’installation des conseils communaux, un arrêté ministériel devait être pris pour préciser le chronogramme de l’installation. Constatant cette anomalie, l’opposition républicaine a écrit au MATD le 05 octobre, il n’a pas daigné répondre, le 15 du même mois, elle a adressé une autre lettre au PM Kassory Fofana qui n’a répondu que le 24 octobre sans pour autant satisfaire leurs revendications.

Le porte-parole du jour a déploré les nombreux blessés par balles (15 au total) et la mort d’un jeune (Mamadou Samba Diallo).
Il fait le constat amère selon lequel le pays est entrain d’aller vers le chaos, par conséquent les opposants interpellent la communauté nationale et internationale sur ce qui est entrain de se dérouler dans notre pays. Elle appelle également l’ensemble des guinéens à se lever, « nous interpellons l’ensemble des guinéens épris de paix, de justice et de liberté à se lever comme un seul homme à travers les manifestations que nous projetons, nous interpellons également tous les acteurs (national et international) qui sont intéressés par le cas guinéen pour dire que les limites de l’acceptable sont entrain d’être dépassées ».
Les opposants promettent de résister et de ne pas reculer face à ces dérives qui nuisent à notre démocratie.

Maka N’denda

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *