Accueil ACTUALITES Répression violente de la manifestation de l’opposition républicaine (UFDG)
Répression violente de la manifestation de l’opposition républicaine (UFDG)

Répression violente de la manifestation de l’opposition républicaine (UFDG)

0

RÉPRESSION VIOLENTE DE LA MANIFESTATION DE L’OPPOSITION RÉPUBLICAINE :

L’opposition républicaine a manifesté ce jeudi 13 décembre 2018, mais les forces de l’ordre ont violemment réprimé les opposants, retranchés au domicile privé du président Cellou Dalein Diallo, ils ont été là aussi gazés.

Le chef de file de l’opposition républicaine a dénoncé cette répression brutale, « nous replions ici avec vous et ils ont le culot de jeter des gaz lacrymogènes dans la concession, il y a des gens qui sont tombés en syncope, Ahmed Kourouma sest difficilement relevé, ma belle-mère dont la maison a été détruite à Kindia, elle aussi est tombée en syncope ; les nombreux journalistes et jeunes qui étaient là ont été fortement éprouvés, c’est une violation de domicile ».

Par ailleurs, il a condamné cette répression barbare, la suspension du droit à la manifestation et a promis que les opposants n’abdiqueront pas, « nous condamnons bien entendu cette répression sauvage de notre manifestation et son interdiction, nous ne serons jamais d’accord avec Kassory Fofana qui dit qu’il privilégie l’ordre à la loi, le gouvernement n’a pas le droit de suspendre une partie de la constitution, suspendre l’article 10 de la constitution c’est suspendre une partie importante de celle-ci, nous n’allons jamais nous soumettre à une telle dictature, nous allons continuer les manifestations comme la loi nous le confère ».

Le président de l’UFDG a remercié les journalistes pour leur abnégation dans la couverture des marches de l’opposition républicaine et leur contribution à la consolidation de la democratie, « nous vous remercions parce qu’il faut beaucoup de courage pour couvrir les activités de l’opposition, il faut s’attendre à beaucoup de gaz et de violence, c’est votre contribution au combat pour l’instauration d’une démocratie apaisée et pour le respect des droits et libertés des citoyens ».

Enfin, il a dénoncé l’installation sélective des exécutifs communaux et déplore la corruption à outrance à laquelle s’adonne le gouvernement pour le retournement des conseillers.

Maka N’denda

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *