+224 625 130 505 info@guineesignal.com

Lundi 28 janvier 2019 restera une date mémorable dans les relations entre la Jeunesse active de Mamou et le dynamique directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Et pour cause? 

Ici dans la ville-carrefour, l’innovation et l’efficience des services de la CNSS se passent de commentaire. Elles donnent entière satisfaction aux travailleurs, retraités et leurs légataires, qui peuvent maintenant recevoir sans bouger de leurs domiciles leur argent. 

Malick Sankhon a rendu la vie aisée aux retraités de Mamou et d’ailleurs à travers le pays qui, dans un passé récent, étaient tous obligés de se déplacer, comme pour recevoir le sacrement de l’eucharistie, souvent très loin de leurs domiciles respectifs pour prendre leurs pensions. 

A Mamou comme les grandes villes du pays, les personnes âgées étaient obligées d’affronter les intempéries de la nature ou encore les voleurs à la tire pour venir se mettre en rang des jours durant avant de toucher leur dû.

A Mamou, c’est connu : La jeunesse laborieuse de la préfecture n’apporte pas de soutien inconditionnel à qui le veut. Elle est au carrefour des échanges. Elle sait trier le bon grain de l’ivraie. 

C’est donc en reconnaissance de son « dévouement », son « efficacité » et de ses « bons résultats enregistrés au niveau de la Direction de la CNSS dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de santé de la population guinéenne » que la jeunesse de Mamou, à travers son directeur préfectoral Fodé Samoura, a jugé bon d’exprimer ce lundi 28 janvier son témoignage de satisfaction à l’endroit de M. Sankhon.

Le satisfecit, encadré dans un tableau mural estampillé de la signature de M.Samoura, a été remis par le gouverneur de la région de Mamou, M. Amadou Oury Lémi Diallo(l’un des frères de feu Siradiou Diallo), membre du bureau politique national de l’UPR de Bah Ousmane.

 Par Le Populaire