+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

«Les efforts de promotion du commerce se concentreront sur les secteurs dans lesquels une valeur ajoutée significative devrait être créée».

Tunis (dpa) – Le Sénégal a signé un «accord-cadre de financement» d’un montant de 1,5 milliard de dollars avec la «Société internationale islamique de financement du commerce» (ITFC, sigle en anglais), une institution membre du groupe de la «Banque islamique de développement» (BID). Signé à Dakar, capitale du Sénégal, cet accord sera mis en œuvre durant les cinq prochaines années, a rapporté l’Agence de presse sénégalaise (APS). La signature a eu lieu en marge de la deuxième réunion annuelle du conseil d’administration du programme «Arab-Africa Trade Bridges» (AATB), qui s’est tenue, à Dakar, du 6 au 8 novembre 2019, a-t-on précisé.

L’AATB est un programme régional de promotion du commerce, qui vise à accroître les flux commerciaux et d’investissement entre les pays
arabes et ceux d’Afrique subsaharienne, selon Hani Salem Sonbol, directeur général de l’ITFC. Le portefeuille des projets de l’AATB s’élève à quelque 41,1 milliards de dollars, a-t-il précisé, cité par des médias.

Il s’agit de «lignes de crédit destinées – entre pays arabes et pays africains – à soutenir par exemple les exportations», a-t-on souligné. «Les efforts de promotion du commerce se concentreront sur les secteurs dans lesquels une valeur ajoutée significative devrait être créée», a-t-il expliqué, citant notamment les secteurs de l’agro-industrie, de l’énergie et de la transformation. Ce programme finance aussi le textile, l’industrie pharmaceutique, les infrastructures, les transports, les matériaux de construction et la technologie, selon un document de l’IFTC, relayé par des médias.

dw.de