+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Le but final est d’atteindre «une agriculture résiliente»

«Les changements climatiques et le développement durable » a fait l’objet d’une formation à l’intention de producteurs agricoles de la région de «Diourbel», situé à l’ouest du Sénégal. Cette formation s’inscrit dans le cadre du «projet d’appui à la résilience des filières agricole» (PARFA), financé à hauteur de 5 milliards de francs CFA (environ 7,6 millions d’euros), par le «Fonds pour l’environnement mondial», selon des médias sénégalais.

Le but est de familiariser les acteurs économiques aux «approches intégrées durables» afin d’atteindre «une agriculture résiliente», a-t-on souligné. «Le PARFA veut contribuer à l’amélioration de la situation économique des petits exploitants agricoles», dans des régions sénégalaises touchées par les changements climatiques, a déclaré Matar Ndiaga Sarr, spécialiste en génie rural et environnemental et membre de l’équipe du PARFA. «Chacune de ces régions a sa problématique en matière de changements climatiques. Pour la région de Diourbel, on parle de la dégradation des sols, qui est liée aux activités de fertilisation ou de surexploitation des sols», a expliqué Sarr.

dpa