+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Ce projet piloté par la FAO est financé par l’Allemagne.

Un projet destiné à garantir un accès plus équitable et durable à l’eau pour atteindre une plus grande sécurité alimentaire au Sénégal et au Rwanda, a été lancé, le 14 novembre 2019, à la capitale sénégalaise Dakar.

Piloté par la FAO et financé par l’Allemagne, ce projet concerne aussi le Sri Lanka, a rapporté l’Agence de presse sénégalaise (APS). Il vise à «renforcer les processus de gouvernance de l’eau» dans ces trois pays «afin que ceux-ci soient mieux préparés à assurer la sécurité alimentaire et à s’adapter à la pénurie d’eau», selon Younoussa Mballo, responsable au ministère sénégalais de l’agriculture et de l’équipement rural.

«Le projet vise aussi à promouvoir une approche intégrée de l’évaluation des ressources en eau qui prend en compte les aspects biophysiques, politiques et socio-économiques de l’utilisation de l’utilisation de l’eau», a-t-il dit.

D’ici 2025, quelque 1,8 milliard de personnes vivront dans des régions confrontées à «une pénurie d’eau absolue», a-t-il rappelé, citant un rapport mondial sur l’eau. De son côté, le représentant de la FAO au Sénégal, Gouantoueu Robert Guei, a indiqué que le projet va recourir à «des méthodes bien en place telles que la comptabilité de l’eau et les diagnostics de la situation hydrique».

dw.de