+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Ce plan prévoit la prise en charge de ces enfants et leur «réinsertion».

La question du «retrait durable des enfants de la rue» fait l’objet d’un «plan national» au Sénégal, a annoncé Niokhobaye Diouf, directeur sénégalais de la promotion des droits et de la protection des enfants. Ce «plan stratégique» dont l’élaboration est en cours, implique différents acteurs, ainsi que des ministères sectoriels dont celui des affaires étrangères, compte tenu de la dimension transfrontalière du problème, a-t-il indiqué, cité par l’agence de presse sénégalaise (APS).

Outre la définition des procédures à adopter, le débat porte sur «où référer les enfants qui seront retirés?, leur prise en charge et leur réinsertion», a ajouté Diouf, précisant que le plan stratégique va disposer d’un budget propre pour marquer son autonomie. Selon lui, la question de la protection des enfants nécessite une réponse collective de la part de tous les acteurs concernés et pas seulement du ministère de la femme, de la famille, du genre et de la protection des enfants.

Faisant le point sur les dernières opérations de retrait durable des enfants de la rue, Diouf a noté que la première opération qui s’est déroulée du juin 2016 à juin 2017, avait permis de retirer quelque 1585 enfants dont plus 600 Sénégalais. La deuxième opération, conduite en 2018, durant 6 mois, a permis de retirer 339 «enfants-talibés» (élèves mendiants fréquentant des écoles coraniques).

dpa