Accueil ACTUALITES Une liesse populaire à l’accueil de Cellou Dalein Diallo de l’UFDG
Une liesse populaire à l’accueil de Cellou Dalein Diallo de l’UFDG

Une liesse populaire à l’accueil de Cellou Dalein Diallo de l’UFDG

0

RETOUR TRIOMPHAL DU PRÉSIDENT CELLOU DALEIN DIALLO.

Les militants ont été nombreux à se rendre au siège de la Minière pour réservé un accueil triomphal et royal à leur leader bien aimé.

Ému par cet accueil si chaleureux, le président Cellou Dalein Diallo a commencé son discours en remerciant les militants et en leur dédiant sa réélection à la vice-présidence de l’Internationale libérale, « je voudrais vous féliciter pour cette grandiose mobilisation pour m’accueillir et me féliciter pour cette victoire, parce qu’il ne s’agit pas de la victoire de Cellou Dalein, mais celle de l’UFDG et de l’opposition républicaine, à l’issu du scrutin organisé j’ai été élu 1er vice-président de l’internationale libérale »; il poursuit en ces termes: « les représentants des autres pays m’ont fait confiance en raison de ma modeste contribution que j’ai apporté à l’organisation, mais aussi et surtout parce qu’ils savent que je représente un grand parti, donc le mérite vous revient et c’est à moi de vous adresser mes félicitations ».

Le chef de file de l’opposition a fait savoir que les autres partis libéraux du monde admirent le combat difficile de l’UFDG, « les autres partis libéraux n’ont pas manqué d’exprimer leur admiration pour l’UFDG, comme vous le savez le monde est un village, tout ce que nous subissons, tous les efforts que nous consentons pour construire une démocratie apaisée en vue de sauver l’unité de notre nation menacée par une politique irresponsable de M. Alpha Condé, sont connus à travers le monde; j’ai reçu des encouragements de la part des partis libéraux d’Asie, d’Amérique, d’Europe et d’Afrique ».

Il rappelle que son parti défend les valeurs libérales qu’il résume en ces termes, « les valeurs libérales sont la démocratie, l’état de droit, la protection des droits humains, la liberté des citoyens; le monde sait que nous sommes entrain de mener le combat pour instaurer ces valeurs ». Il reconnait cependant que ce combat est difficile en face d’un régime dictatorial, « il s’avère que c’est difficile, nous sommes en face d’une dictature qui n’a aucun égard pour les lois de la république et les citoyens, tout est politique, tout est définit pour servir l’intérêt d’un clan ».

Il pousse plus loin pour dire que l’une des valeurs libérales (le droit à la propriété consacrée par la constitution) est menacée, « les valeurs libérales au niveau du droit à la propriété sont entrain d’être menacées, le droit à la propriété est pourtant protégé par la constitution et les lois de la république ».
Il soutien qu’un propriétaire a le droit de vendre son bien en cas de nécessité et que l’acquéreur a le droit droit d’en jouir pleinement, il estime donc qu’il revient à l’État de protéger ces valeurs consacrées par les textes de lois. Il déplore l’attitude du président qui viole les lois de la république malgré son serment.

Le président Cellou Dalein a dénoncé la vaste campagne orchestrée par le pouvoir en vue de diaboliser son parti et l’opposition républicaine, « maintenant il y a une vaste campagne que mène Alpha Condé pour présenter l’UFDG et l’opposition républicaine comme des gens vilents, armés et qui tuent, tout simplement parce qu’ils ne peuvent plus justifier les nombreux morts ». Pour preuve, aucun agent des forces de l’ordre n’a été tué par balles, il dit aussi avoir toujours déploré et condamné les meurtres des forces de l’ordre, qui, comme ses militants, méritaient la vie.

Le 1er vice-président de l’Internationale libérale martèle que ses militants et ceux de l’opposition républicaine ont toujours fait preuve de discipline et de respect strictes envers les lois de la république.

Il a rappelé que même lorsque certains militants excédés ont demandé des armes, il leur a clairement exprimé sa désapprobation, « vous ne pouvez pas prendre des armes contre vos frères », il estime que les forces de l’ordre sont induits en erreur, il promet une fois élu de leur donner une formation adéquate.

Enfin le 1er vice-président de l’Internationale libérale, a demandé à ses militants de rester mobilisés pour continuer le combat face à l’arbitraire et à la dictature.

Maka N’denda

Share Button
Guineesignal

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *