+224 625 130 505 info@guineesignal.com
Sélectionner une page

Cette policière s’est distinguée par son travail en appui aux survivants de violences sexuelles en république démocratique du Congo (RDC).

Tunis (dpa) – Seynabou Diouf, ayant à son actif 33 ans d’expérience au sein de la police nationale sénégalaise, est lauréate du Prix de «la policière des Nations Unies» pour l’année 2019. Affectée au sein de la «MONUSCO», «Mission des Nations unies pour la stabilisation en république démocratique du Congo» (RDC), Diouf dirige, actuellement, un groupe de travail pour aider à prévenir et combattre l’exploitation et les abus sexuels à Goma, ville située à l’Est de la RDC.

Elle est également responsable du «Réseau des femmes de la police de la MONUSCO» qui relie des policières dans des activités de formation, d’accompagnement et de développement professionnels et d’appui mutuel. Diouf a été récompensée «pour son service exemplaire, qui a eu un impact direct et positif au sein de la population locale et de la Police nationale congolaise», a annoncé l’ONU dans un communiqué publié le 31 octobre 2019.

«Par son travail en appui aux survivants de violences sexuelles au sein du Réseau des femmes de la police de la MONUSCO et ses initiatives visant à renforcer la police de proximité dans la Police nationale congolaise, la Commandante Diouf incarne l’esprit de cette récompense, ainsi que les valeurs de l’Organisation», a-t-on indiqué.

Le Prix de la policière de l’ONU a été créé en 2011 «pour honorer la contribution exceptionnelle des femmes officiers de police aux opérations de paix des Nations Unies, ainsi qu’à l’autonomisation des femmes», a-t-on rappelé. Le Prix 2019 de la policière de l’ONU a été remis à Seynabou Diouf lors d’une cérémonie tenue, le 5 novembre 2019, au siège de l’ONU, à New York, à l’occasion de la 14ème édition de la «semaine de la police de l’ONU».

Le Sénégal est le premier pays contributeur de policiers aux opérations de paix l’ONU et figure parmi les cinq principaux contributeurs de personnels de police féminins.

Source : DW.de